Le terrorisme frappe encore à Tizi Ouzou

6
l'armée algerienne en terre kabyle
l'armée algerienne en terre kabyle

TIZI OUZOU (TAMURT) – Un médecin âgé de 50 ans, le docteur Larbi Hacene a été tué hier soir, à proximité du barrage militaire et de gendarmes au lieu-dit dAgueni Oucherki, chef lieu de la commune d’Aghribs, à environs 65 kilomètres vers le nord-est de la ville de Tizi Ouzou.

Selon des habitants de cette localité, généralement paisible et calme, la victime était à bord de sa voiture et « ramené son assassin en auto-stop, avant que ce dernier ne le crible de balles avec une arme de type Kalachnikov, à quelques dizaines de mètres seulement du barrage militaire et de s’évaporer dans la nature ».

Dr Zarbi, originaire du village voisin, Thaguercifth, commune de Freha. Il était médecin à l’hôpital de la ville d’Azzefoun. On se demande pourquoi les militaires n’ont pas intervenu puisque l’attentat a eu lieu pas loin de leur barrage? Certains habitants de la région n’ont pas manqué d’accuser les militaires d’être derrière cet assassinat. « La thèse selon laquelle un militaire aurait tué le médecin n’est pas à écarter et c’est pour cette raison que les militaires ne sont pas intervenus », nous raconte un élu local.

Un autre habitant de cette localité avec qui nous avons discuté pense que c’est un acte terroriste et les militaires ont peur d’intervenir. Pour le moment les services de sécurités n’ont pas réagi. Personne n’a été arrêtée.

Les habitants de toute la Kabylie maritime accusent les services de sécurité de fermer les yeux devant les activités des islamistes et des anciens terroristes.

Nadir S

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici