Ighzer Amokrane : encore une église fermée par les gendarmes

6
Fermeture d'églises en Kabylie
Fermeture d'églises en Kabylie

KABYLIE (TAMURT) – La chasse aux non-musulmans, notamment les chrétiens, se poursuit implacablement en Algérie au moment où toutes les autres libertés individuelles et collectives ne cessent de se rétrécir, comme une peau de chagrin, de jour en jour. Ce qui n’augure de rien de bon pour les prochains mois.

En effet, en plus de l’interdiction du port du drapeau amazigh dont les récalcitrants sont systématiquement jetés en prison comme des malfrats, on assiste depuis quelques temps aussi à la chasse aux chrétiens. Ces derniers sont devenus indésirables, non seulement de la part d’autres citoyens ou d’autres groupes d’intégristes qui les harcèlent depuis toujours, mais aussi de la part des autorités carrément. Ce sont les services de la gendarmerie qui agissent ainsi pour fermer, l’une derrière l’autre, les lieux de culte chrétiens.

Ce lundi 2 septembre, c’est au tour de l’église sise dans la localité d’Ighzer Amokrane à Bgayet d’être fermée manu militari par les éléments des la gendarmerie nationale de la brigade d’Akbou. Les gendarmes étaient munis d’une décision de justice portant sur la mise sous scellée de cette église. L’information a été confirmée hier de manière officielle par le Président de l’Eglise Protestante d’Algérie. Ce dépassement à l’égard de la communauté chrétienne en Kabylie fait suite à un autre enregistré il y a quinze jours dans la commune de Boudjima (daira de Makouda) dans la wilaya de Tizi Ouzou.

En effet, l’église de Boudjima a été également mise sous scellée par les éléments de la brigade de gendarmerie de Makouda. Ainsi, en plus des persécutions insupportables et inhumaines que subissent les chrétiens, les agnostiques et les athées en Algérie, de la part de personnes qui ne tolèrent aucune autre religion que l’islam sur le territoire algérien, les autorités viennent y mettre du leur pour rendre la vie impossible aux concernés. Pourtant, la Constitution algérienne garantit clairement la liberté de culte. Mais l’un des articles fondamentaux de la même Constitution stipule aussi que l’islam est la religion de l’Etat.

Tarik Haddouche

[▶️. Vidéo]. Des éléments de la gendarmerie nationale tentent de fermer une église à Ouzellaguen (Béjaia).

Gepostet von ‎Les Chrétiens En Algérie المسيحيون في الجزائر‎ am Montag, 26. August 2019

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici