Retour des islamistes : Ali Belhadj et son fils arrêtés à Alger

6
Ali Belhadj et son fils arrêtés à Alger
Ali Belhadj et son fils arrêtés à Alger

ALGERIE (TAMURT) – Comme nous l’avons, à maintes fois, signalé dans nos précédentes éditions, le retour des islamistes à l’ombre du « soulèvement » populaire en cours en Algérie depuis le 22 février dernier est une chose réelle et se confirme de jour en jour. Ali Belhadj et son fils ont été arrêtés, hier vendredi, en marge de la 30ème marche qui se tient à Alger chaque weekend.

C’est donc loin d’être une simple conjecture mais il s’agit d’une réalité incontestable et palpable. Face au vide sidéral laissé par les partis politiques dits démocrates, devenus de petites officines des clans du régime, les islamistes, surtout les plus radicaux, tentent de tirer profit de ce mouvement populaire, en tentant même d’utiliser les kabyles notamment par l’intermédiaire de la chaine de télévision islamiste « El Magharibia » qui appartient au fils de Abassi Madani, ancien président du Front Islamique du Salut (FIS-dissous). Une stratégie qui se confirme de plus en plus avec la montée en flèche et le retour du slogan « allah ou akbar », devenu un véritable refrain à pratiquement tous les autres slogans y compris celui inhérent à la dénonciation de l’arrestation de Karim Tabou, ancien Premier secrétaire du FFS et actuel chef de l’UDS (parti non-agréé).

En effet, le slogan « allah ou akbar, Karim Tabou » a été l’un des plus scandés hier vendredi lors de la marche d’Alger et dans pas mal d’autres villes algériennes. Ali Belhadj et son fils, qui prenaient part à la marche d’hier ont été arrêtés car, pour rappel, Ali Belhadj est interdit de toute activité politique suite à une décision de justice ayant accompagné sa condamnation à douze années de réclusion criminelle au début des années 90. Une troisième personne, qui était en compagnie d’Ali Belhadj, a été également arrêtée, a-t-on appris en outre. Les islamistes algériens veulent profiter de l’absence d’alternatives au mouvement du 22 février dernier pour rebondir de fort belle manière. Y parviendront-ils ?

Tarik Haddouche

6 COMMENTAIRES

  1. C’est le Régime dictatorial militaro-mafieux qu’il faut dénoncer, condamner, cibler, attaquer, fustiger en premier lieu, avant tout, car il est le responsable et coupable de la catastrophe, du pillage des richesses, de la destruction du pays tout tout entier… Il faut aussi dénoncer et démasquer ses complices que sont tous ces/ses foutus et pourris partis, ces association-relais, ces/ses faux-opposants, ces pseudo-démocrates, ces islamistes, ces extrémistes de tous bords. Tous les partis, mini-formations et groupuscules sont contrôlés et instrumentalisés par la sinistre SM-DRS, la Police politique secrète, qui est le Cœur et le cerveau du Régime militaro-mafieux, le Lieux où s’effectue la ‘ réflexion ‘ / ‘ la stratégie ‘ (intrigues et complots), le sommet de la Pyramide du pouvoir, son Mur de soutènement, sa Digue principale, sa Main de fer, son Bras politique, son Organe de répression principal….
    Il est toujours utile de rappeler que la ‘ question principale, fondamentale, primordiale, capitale, c’est la ‘ question du pouvoir ‘, sa nature militaire et mafieuse, son action ultra autoritaire et hyper répressive, son caractère corrompu et corrupteur/manipulateur….
    Tant que ce Régime militaro-mafieux préside aux destinées de ce pays, il n’y aura ni paix, ni prospérité, ni libertés, ni tamazight, rien, oulkech, niet ! Ce Pouvoir dictatorial, militaire et mafieux / militaro-mafieux, est l’Ennemi principal, l’Ennemi commun, le Mal originel, l’Origine du mal, le Démiurge .

  2. Si Kader si vous ne le savez pas ou feignez de l’ignorer, les islamistes en Algérie sont une création de Boumediène et de ses successeurs (Chadli surtout) pour contrer les berbéristes qui commençaient à faire de l’ombre au régime ,alors si quelqu’un s’est fait piéger par le système pour servir de cheval de Troie aux arabobaathiste de l’Etat ce sont les vôtres et non les nôtres .Maintenant la différence est que nous essayons de faire valoir nos droits pacifiquement tandis que vous avez essayé de faire valoir les vôtres par les armes (AIS + GIA). On connaît le résultat des courses ,les années noires et 250000 morts. Vous avez voulu comme iznogoud devenir calife à la place du calife alors que vous devez seulement rester au service du maître de « l’Arabie ». Ne travestissez pas la réalité . Ce n’est pas en s’affublant d’une peau de mouton que le loup changera sa nature de prédateur.

  3. Ne vous trempez pas d’ adversaire , les islamistes n’ont jamais été au pouvoir et ne sont pas responsables de la situation du pays , réveillez-vous et ne tombez pas dans le piège du système qui est le vrai et le seul responsable…votre Maire , Chef daira , Wali , Ministre , Chef du gouvernement et votre Président n’a jamais été un islamiste …..En plus ce Monsieur A Belhadj ce n’est pas la première fois qu’il se fait arrêter, il est en résidence surveillée depuis 17 ans. Réveillez vous.
    Diviser , c’est régner.

  4. @hmimi
    Il fallait ecrire  » L’Algerie sans la Kabylie, a pour unique noyau d’inspiration irrationnel, l’islam. Sinon le reste des phrases contredient la premiere .

  5. Une preuve de plus que l’Algérie a pour unique noyau l’islam. Les Kabyles, as always, sont utilisés comme le viers dans les diatribes tribales inter-arabes. C’est innocent que de croire dompter la bete de l’irrationnel. L’absolutisme prendra toujours le dessus.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici