Lorsque les Kabyles ont été chassés d’Alger personne n’avait parlé

4
Marche à Alger
Marche à Alger

KABYLIE (TAMURT) – Le 14 juin 2001, au soir, Ali Benflis avait déclaré à la télévision algérienne que les Kabyles seront officiellement et définitivement interdits de se rende à Alger. Effectivement, le peuple kabyle a été officiellement interdit d’Alger. Il est classé étranger à cette ville, à ce jour d’ailleurs.

A l’époque, presque personne n’a daigné lever le petit doigt pour dénoncer le racisme des autorités algériennes. Les Algériens, dans leur majorité écrasante, ont applaudi cette décision. Aujourd’hui qu’en plus des Kabyles d’autres Algériens sont concernés par cette interdiction de se rendre sur Alger, c’est tout le monde qui crie au scanda.

Pourquoi personne n’a soufflé mot lorsque les Kabyles ont été chassés d’Alger? Beaucoup d’Algérois ont aussi participé au lynchage des Kabyles en juin 2001. C’est une réalité qu’il faut dire et rappeler. Un certain Aami Hmed, qui était chef de la police et qui n’est plus de ce monde aujourd’hui, a été rehaussé au rang de héros national pour avoir appelé les Algérois de sortir dans la rue pour chasser les « envahisseurs Kabyles ».

Aujourd’hui, et par respect à la mémoire des 130 jeunes kabyles tués par Bouteflika et le général Toufik, les Kabyles ne doivent plus mettre leur pied à Alger. Que ces Algérois qui ont chassé les Kabyles en 2001 se débrouillent avec leurs généraux ! D’ailleurs, c’est le moment de tracer les frontières de la Kabylie.

Nadir S

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici