La guerre continue au RCD

8
Mohcine Belabbas et Said Sadi
Mohcine Belabbas et Said Sadi

KABYLIE (TAMURT) – Entre le clan de Said Sadi et celui de Mohcine Belabbas, le torchon brûle, au RCD. Rien ne va plus au sein de ce parti Kabyle. La démission de Aissouien du parlement, un proche de Said Sadi que celui-ci veut placer à la tête du RCD, a fragilisé le camps de Mohcine Belabbas qui ne veut pas quitter le Parlement, puisque lui aussi est député.

La crise au RCD, qui a toujours su laver le linge sale en famille, a éclaté au grand jour. Elle a infesté toutes les sections locales du RCD à travers toute la Kabylie. On parle même de deux RCD. RCD 1 et RCD 2, comme au FFS qui est géré par deux directions parallèle. Les militants de base du RCD ne savent plus sur quel pied danser. Ils ne comprennent pas ce qui se passe dans leur parti. La plupart vouent un grand respect à Said Sadi mais ils ne veulent pas voir le RCD divisé. Des appels à la réconciliation se multiplient des deux côtés, mais le fossé s’élargit entre Mohcine Belabbas et Said Sadi.

Ce dernier aurait qualifié Mohcine Belabbas de « traître ». Said Sadi ne veut pas digérer le fait de voir son appel à la désobéissance civile rejeté par le président de son parti. Il reproche aussi à Mohcine Belabbas d’avoir scellé une alliance douteuse avec Ali Laskri qui dirige une aile du FFS. D’ailleurs, les deux partis kabyles, le FFS et le RCD, sont plus que jamais fragilisés. Le FFS risque même de disparaître à jamais.

Nadir S

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici