La démission de la députée Lila Hadj Arab humilie les députés opportunistes

2
Leila Hadj Arabe
Leila Hadj Arabe

ALGER (TAMURT) – La démission de la députée du RCD, Lila Hadj Arab, du parlement de la honte, a isolé davantage les députés opportunistes qui préfèrent un salaire de 40 millions par mois à leur dignité. Lila Hadj Arab a préféré ne pas suivre les instructions de son parti le RCD qui refuse à ses députés de sortir du parlement.

La députée de Tizi Ouzou reste fidèle à l’ancien leader du RCD, Saïd Sadi. C’est la deuxième de tous les députés de ce parti kabyle à jeter l’éponge, après Aissouen, député de Tizi Ouzou aussi, qui a démissionné la semaine passée. Donc il reste encore sept députés de ce parti à continuer à empocher des fortune en contre partie de leur dignité. Au FFS, seulement deux députés ont démissionné. Il s’agit d’Ali Laskri et Salima Ghezali. 13 autres députés et deux sénateurs du FFS ont, eux aussi préfèré la fortune à la dignité.

Pourtant, les militants des deux partis et toute la Kabylie appellent de toutes leurs forces aux parlementaires de la honte de se retirer d’un parlement installé par la mafia de Bouteflika et des généraux. Ce qui est étonnant, c’est de voir ces députés sortir dans la rue manifester, tenez bien, contre ce régime même qui leur verse des millions chaque mois. Rester aujourd’hui dans le Parlement algérien, c’est vraiment trahir ses électeurs.

Nadir S

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici