Alerte : grande manœuvre des services algériens pour isoler les indépendantistes kabyles

7
La repression le police algérienne
La repression le police algérienne

KABYLIE (TAMURT) – Les services algériens utilisent désormais les gros moyens pour contrecarrer la déferlante indépendantiste. Le but de cette opération à grande échelle et de torpiller l’idée même de l’indépendance de la Kabylie qui s’impose chaque jour un peu plus. Les services poussent jusqu’à opposer les Kabyles entres eux, comme l’avait prédit, il y a quelques années, le sieur Ahmed Ouyahia, colonel du DRS.

Le nerf sur lequel les services manipulent est la création d’un clivage entre les militants sur le terrain, soumis à de fortes pressions de l’Etat colonial algérien et la diaspora kabyle. Les services pensent avoir trouvé la faille en essayant de créer des tensions entre les militants notamment les responsables politiques les plus en vue résidant à l’étranger. Ils font miroiter aux militants naïfs que ceux de l’étranger veulent les utiliser comme de la chair à canon et qu’eux sont là justement pour les protéger. En réalité, personne n’est dupe. Il cherche juste à créer la zizanie en opposant l’intérieur contre l’extérieur pour, dans un premier temps, éloigner et éliminer les militants de l’extérieur et dans un deuxième temps isoler les militants à l’intérieur pour mieux les mater.

Dans l’espoir de dissuader les militants kabyles, les services algériens évoquent la mémoire collective du peuple kabyle encore traumatisée par la prise de pouvoir de force par l’armée des frontières après avoir vaincu l’armée intérieure, composée essentiellement de maquisards de la wilaya 3, qui avaient chassé la France coloniale. Les Kabyles ne sont pas dupes. Ils savent qu’ils lutent avec des moyens pacifiques et ne possèdent aucune armée. Ni a l’extérieur ni a l’intérieur et qu’aucun conflit de ce genre n’est envisageable. Ils savent aussi que la vraie question est l’union des kabyles pour ériger leur propre Etat, comme stipulé dans un récent appel de l’URK.

La vigilance est requise pour éviter d’étre victime de ces manœuvres visant à discréditer les leaders kabyles résidant à l’étranger. Elle est aussi exigée  pour parer à toute faille entre les rangs des indépendantistes. Les manœuvres des services algériens seront ainsi déjouées et les Kabyles s’en sortiront plus forts, surtout en cette période ou tous les Kabyles s’accordent à dire : cette fois, ca passe ou ca casse, c’est-à-dire soit la Kabylie sera reconnue en tant que telle soit ca sera la sécession de l’Algérie coloniale. Vigilance, vigilance, vivement une Kabylie libérée

Massy Koceila

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici