La Kabylie orpheline de Nna Wiza Mehenni

Nna Wisa
Nna Wisa

KABYLIE (TAMURT) – La mère du leader Ferhat Mehenni, leader du MAK, Na Wiza, vient de rendre son âme. L’information est tombée telle un couperet. Une onde de choc s’est emparée de toute la Kabylie dès l’annonce de la nouvelle.

C’est une triste nouvelle qui s’est rapidement propagée sur les réseaux sociaux. Tout le monde a pensé à son fils, Ferhat Mhenni, exilé politique en France, qui ne peut se rendre en Kabylie pour assister à son enterrement. Il ne l’a pas revu depuis des années. Une autre injustice infligée par le pouvoir raciste d’Alger à un simple militant comme Ferhat Mhenni, rien que pour avoir lutté pacifiquement pour la liberté des Kabyles. En France, ou Ferhat Mehenni est exilé, à Paris plus exactement, une veillée mortuaire a été organisée hier soir au siège de l’association Tafarka, sis au 49 bis avenue de la Résistance à Montreil, dans la banlieue parisienne, selon un militant du MAK établi à Paris.

Plusieurs Kabyles établis en France se sont rendus au siège de l’association Tafarka pour présenter leurs condoléances à Ferhat Mhenni. « Na Wiza est la mère de tous les Kabyles, car elle a enfanté tout simplement la liberté », nous a déclaré un indépendantiste kabyle. L’enterrement aura lieu aujourd’hui à Meraghna, des milliers de Kabyles se préparent à s’y rendre  pour assister à l’enterrement de Nna Wiza, une veuve qui a perdu son mari très jeune lors de la guerre de libération. Notons que l’année passée, Ferhat Mehenni a connu un autre événement douloureux qui était la perte de sa fille très jeune.

Nadir S