Université de Tizi Ouzou: le recteur limogé est accusé de séparatisme

Université Mouloud Mameri de Tizi Ouzou
Université Mouloud Mammeri Tizi Ouzou

TIZI OUZOU (TAMURT)  – Le recteur de Tizi Ouzou, le professeur et économiste Ahmed Tissa, a été limogé par le ministre algérien de la recherche scientifique. Il a été remplacé.

Les raisons de ce limogeage ne sont pas évoquées, mais à l’université de Tizi Ouzou, toutes et tous les étudiants connaissent la raison. Au mois de mars dernier, une vidéo conférence a été organisé par des étudiants à l’université pour discuter de la situation politique en Kabylie. Ferhat Mehenni, qui vit à Paris et interdit de rentrer chez lui en Kabylie, était intervenu et a donné son avis et a présenté son analyse, en présence de milliers d’étudiants. Un fait que les autorités n’ont pas digéré. Certains élus locales opportunistes ont même crié au scandale pour avoir donné la parole à ferhat Mehenni. L’affaire a fait beaucoup de bruit, mais le comité des étudiants de l’université de Tizi Ouzou ne voulaient rien savoir et a assuré que tous les acteurs politiques avaient droit à la parole.

Le recteur a été depuis ciblé et accusé d’avoir encouragé la mouvance séparatiste kabyle, alors qu’il n’est pour rien. Ahmed Tissa, selon des étudiants de l’université de Tizi Ouzou, ne s’implique jamais dans les activités des étudiants qui ont une autonomie de décision. Ahmed Tissa, enfant d’Azeffoun, est très estimé par les étudiants de Tizi Ouzou, même si certains ne sont pas d’accord avec la manière dont il a géré l’université. Le pouvoir algérien a toujours maintenu la confusion et l’instabilité au sein de l’université de Tizi Ouzou.

Nadir S