Le pouvoir d’Alger, pivot central de la dominance coloniale des monarchies du Golf

3

CONTRIBUTION TAMURT – Les pays arabes soutiennent l’Algérie, leur colonie de l’ouest. Pour duper les habitants de ce pays, la TRIBU des BAPISTES benbadissiens s’en prend de préférence à l’ancien colon, la France.

Aujourd’hui, à l’ère de l’slamisme politique, l’endoctrinement des algériens s’avère plus efficace pour les faussaires d’Alger que de s’attaquer verbalement à un pays chrétien. Depuis 1962, le règime algérien de Ben Bella, Boumediène et sa suite actuelle, a transformé Tamazgha centrale – AFN centrale en un terrain de lutte entre les trois religions du livre. La plèbe du pouvoir central d’Alger a implanté des prothèses fictives dans chaque cerveau des peuples d’Algérie et du peuple de Kabylie (en partie seulement) pour les orienter tout spécialement vers trois ennemis essentiels: L’ennemi interieur, la Kabylie et toujours cette fameuse main étrangère d’Israel, et naturellement de la France dont ces méfaits sont encore vivaces.

Gaid Salah pense exclusivement arabo-islamisme. Ses déclarations sur le sauvetage de l’Algérie ne portent que sur la défense de son périmètre comme territoire arabe et des biens matériels de sa tribu BAPISTE benbadissienne contractés avec leurs « frères » des pays du Golf arabe. La Tribu d’Alger n’aime pas la Kabylie, mais aussi l’Algérie, terre amazighe. Spirituellement, elle a séparé ce pays de l’Afrique du Nord, ancré culturellement dans le terroir amazigh. La tribu des BAPISTES benbadissiens est une tribu séparatiste. Le peuple Kabyle n’en est pas un. Il est planté solidement dans sa terre amazigho-africaine. Son indépendance le renforcera.

Hsen Ammour

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici