Ahmed Ouyahia exige le jugement de Bouteflika

8
Ouyahia devant le tribunal de Sidi Mhamed
Ouyahia devant le tribunal de Sidi Mhamed

ALGERIE (TAMURT) – L’ancien Premier ministre, Ahmed Ouyahia, jeté à la prison pour corruption et trahison, était présenté hier devant le juge du tribunal Sidi Mhamed, d’Alger. Quelques photos et une courte vidéo, à peine audible, ont été diffusées par des chaînes de télévisions algériennes.

Tout le monde s’est étonné de le voir en bonne forme. Toujours habillé comme un Premier ministre, certains doutent même qu’il s’séjourne en prison. Pour sa défense, Ahmed Ouyahia a demandé à être jugé par une cour d’Etat, comme l’exige la loi. Une cour spéciale pour juger le président et ses ministre, mais cette cour n’a jamais été installée par Bouteflika. En d’autres termes, Ahmed Ouayhia, connu pour ses ruses, exigent le jugement d’Abdelazziz Bouteflika, ce qui est, faut-il le dire logique.

Selon Ahmed Ouyahia, toutes les décisions sont dictées par le président Bouteflika, donc c’est lui le coupable. Apparemment, le juge ne voulait pas l’entendre de cette oreille. Peu d’information a fuité pour le moment, mais tout le monde sait qu’il s’agit d’un procès expéditif qui est le fuit de luttes claniques. Certes, Ouyahia doit être jugé, mais ceux qui le jugent pour le moment, c’est-à-dire les généraux et le clan de Gaid Salah, sont aussi coupables que lui. Pour le moment, la justice n’existe pas en Algérie. Ahmed Ouayahia, qui a servi le régime algérien depuis plus de 40 ans, mérite le sort que ses mentors lui ont réservé, car il a trahi les siens.

Sur un autre registre, Ahmed Ouyahia, ou les autres nababs du régime qui sont à El Harrache en attente de leur jugement, dont le général Toufik, ne sont pas poursuivis pour les crimes qu’ils ont commis contre les civiles. De ce côté, il ne sont même pas inquiétés. Il est fort probable de les voir même libérés ! Tout est possible dans un pays comme l’Algérie.

Nadir S

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici