Le régime algérien face au rejet de l’élection présidentielle

7
Les généraux algeriens et la Kabylie
Les généraux algeriens et la Kabylie

ALGERIE (TAMURT) – Les Algériens, dans leur majorité, ne veulent rien savoir à propos de la prochaine élection présidentielle, prévue pour ce 12 décembre. Le rejet est total de la part de la population. Le régime est face à un fait inédit, depuis 1962.

Jamais les décideurs algériens n’ont été confrontés, à une telle situation. Même si certains vont aller voter ainsi que les corps constitués, le taux de participation à cette élection, dont cinq candidats en lice, sera très bas. Les décideurs ont pris un gros risque en maintenant cette échéance. A l’étranger, les Algériens établis en France, Canada, Espagne, Suisse, Allemagne, Belgique, République Tchèque, USA,….sont mobilisés et ont réussi même à fermer certains bureaux de vote, comme ce fut le cas en Suisse et en Espagne.

Le peuple algérien exige le départ du régime dans sa totalité. La mobilisation est énorme le vendredi dernier. Que feront les décideurs dans cette situation ? Vont-ils lâcher le régime ? Beaucoup ne croient pas à cette éventualité. Le soutien de la France, de la Russie et de la Chine au régime algérien est un sacré coup pour les manifestants qui se retrouvent livrés à eux même.

Pis encore, l’alliance des militaires avec les islamistes pourra même empirer la situation des Algériens. Le peuple est entre le marteau et l’enclume, les décideurs aussi. Qui aura le dernier mot ?

Nadir S

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici