Présidentielle : la grève de 5 jours suivie uniquement en Kabylie

12
commerçants
commerçants

KABYLIE (TAMURT) – Ce n’est qu’en Kabylie que la grève de cinq jours, entrée en vigueur hier dimanche, a été suivie massivement avec un taux d’adhésion de 100 %. Dans le reste de l’Algérie, la grève n’a pratiquement pas eu d’écho du tout en dehors de quelques exceptions.

Et là aussi, il s’agit de quartiers habités en majorité par des citoyens originaires de la région de Kabylie. C’est ainsi que l’appel à une grève générale de cinq journées, du 8 au 12 décembre 2019, n’a trouvé d’écho positif qu’à Bgayet et Tizi Ouzou, dans les communes kabylophones de Bouira ainsi que dans les communes berbérophones des wilayas de Boumerdès, Sétif et Bordj Bou Arréridj. Ailleurs, l’appel au débrayage en question est tombé dans l’oreille d’un sourd. Même dans la capitale algérienne, l’appel à la grève n’a pas eu de retentissement. En Kabylie, non seulement la grève a été massivement suivie, mais les citoyens sont encore sortis dans la rue dans plusieurs villes et chefs-lieux de wilayas pour observer des marches et des rassemblements de protestation afin d’exprimer leur rejet et leur opposition à la tenue des élections présidentielles programmées pour jeudi prochain alors que les membres de la communauté algérienne établie dans les pays étrangers ont commencé à voter théoriquement avant-hier.

Dans la ville de Tizi Ouzou, des milliers de citoyens ont pris part à une marche hier en marge de la grève qui a paralysé toute la région et a transformé Tizi Ouzou en une ville morte. Le point d’arrivée de la marche a été le siège de la daïra où les citoyens ont observé un sit-in avant de murer la porte d’entrée du siège de cette administration locale. Ces actions de protestation ont eu lieu au moment où le procès de Abdelmalek Sellal et Ahmed Ouyahia ainsi que d’anciens ministres et hommes d’affaires se poursuivait au tribunal de Sidi Mhamed d’Alger et tirait à sa fin. Le Procureur de la République a requis une peine de 20 ans de réclusion criminelle contre Sellal et Ouyahia. Le verdict sera connu mardi prochain, soit 48 heures avant la journée du vote.

Tarik Haddouche

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici