Said Sadi veut-il créer un parti politique ?

15
Said Sadi
Said Sadi

ALGERIE (TAMURT) – L’ancien leader du RCD, figure emblématique de la mouvance démocratique et acteur principal des événements de 1980, compte, apparemment, reprendre la politique, après avoir quitté son parti. Depuis, il a perdu tout contrôle sur son ancien parti, au point ou même son fils, Ameziane Sadi, est écarté du parti, 

Il est fort probable que Said Sadi, selon plusieurs sources et certains cadres du RCD qui lui sont restés fidèle, crée un parti politique. Aucun autre détail n’a été donné sur ce projet de Said Sadi. « Il multiplie les contacts avec les anciens compagnons de lutte, notamment ceux d’avril 1980, et même des anciens du FFS et du RCD. Installé depuis le mois de juin dernier à Marseille, Said Sadi ne s’est pas vraiment impliqué dans le mouvement dit Hirak, mais il passe son temps à écrire et à intervenir publiquement sur l’avenir de l’Algérie.

La presse  algérienne ne parle plus de lui. Pourtant, il a passé toute sa vie à lutter pour les causes justes en Algérie. Il est visiblement écarté de la scène politique, surtout que les dirigeants actuels du RCD ont tout fait pour le bannir du RCD. Par contre, la base militante du RCD reste toujours fidèle à leur ancien leader. Said Sadi est victime de sa franchise. Il assume sans sa kabylité sans complexe, contrairement aux dirigeants du FFS qui excellent dans l’hypocrisie au point même de renier parfois leur origine amazighe. 

L’enfant d’Aghrib, en dépits de ses erreurs politique, notamment son soutien a la concorde civile de Bouteflika, demeure pour le moment le seul homme politique qui pourrait sauver l’Algérie, si ce n’était le reniement des Algériens.

 Nadir S

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici