La Kabylie dit non à Tebboune

9
Zero vote en Kabylie
Zero vote en Kabylie

KABYLIE (TAMURT) – Aussi bien à Bgayet, qu’à Tizi Ouzou et Bouira, des dizaines de milliers de manifestantes et de manifestants sont sortis dans les rues, hier vendredi, pour dire non à l’appel au dialogue lancé par le nouveau président Abdelmadjid Tebboune.

C’est un niet unanime et sans équivoque qu’a essuyé l’appel lancé par le président algérien Abdelmadjid Tebboune lors des manifestations du 44ème vendredi de marches hier. Plus encore, les manifestants ont dénié même le droit à Abdelmadjid Tebboune de les représenter puisque toute la Kabylie a rejeté unanimement la présidentielle du 12 décembre dernier. En Kabylie, aucune commune n’a abrité ce scrutin. Tous les bureaux de vote, les sièges des daïras et les bureaux des élections dans les mairies étaient fermés par la population bien avant la date du 12 décembre.

De ce fait, les citoyens kabyles ont tous crié à l’unanimité hier qu’Abdelmadjid Tebboune n’est pas leur président. D’ailleurs, la majorité des slogans scandés hier aussi bien à Tizi Ouzou, à Bgayet qu’à Bouira étaient dirigés contre le président Abdelmadjid Tebboune. Il en est de même des mots d’ordre transcrits sur les centaines de banderoles déployées à cette occasion. Il faut rappeler qu’hier, c’étaient les premières marches du vendredi à avoir eu lieu après la prise de fonction par Abdelmadjid Tebboune en tant que président de la République.

Le pouvoir algérien a misé sur l’essoufflement du mouvement, entamé le 22 février dernier, mais ça n’a pas été le cas. Du moins pour la journée d’hier où selon de nombreux observateurs locaux, le nombre de participants aux marches de la Kabylie a augmenté de manière considérable.

Tarik Haddouche

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici