L’Algérien ignore le Kabyle. Le Kabyle n’ignore pas l’Algérien

5
Kabylie
Kabylie

KABYLIE (TAMURT) – Les faits événementiels politico-sociaux qui se sont déroulés dans les années 1980 et 2001 (128 morts et des milliers de blessés aujourd’hui handicapés à vie) sont aujourd’hui devenus une propriété Kabyle. Dans l’imaginaire de la grande majorité des algériens, les kabyles forment un peuple à part.

Le seul qui n’a pas encore compris, car atteint du « syndrome de l’Andalousie perdue », est le système BAPISTE benbadissien renforcé par les KDS et aujourd’hui par le « TAGMATISME »(le mot HIRAK arabise le peuple Kabyle) des Kabyles algériens, qui font semblant d’oublier que les algériens ne 8veulent les utiliser que comme « ikṛaṛen n lɛid ».
Le MAK d’abord et l’URK OFFICIEL celui representé par Hocine Azem et Lyazid Abid  ensuite,  (les autres, putschistes de l’URK ne representent qu’eux-mêmes, car ils ignorent le texte fondateur et la légalité), sont unis dans la pluralité des idées, pour libérer pacifiquement la KABYLIE du joug de l’arabo-islamisme de l’Algérie, entrenu et protégé par des puissances occidentales et orientales.

L’URK officiel œuvrera toujours et toujours, pour l’unité du Peuple kabyle sans exclure personne. La persuasion argumentaire est notre slogan et non la complaisance et les insultes faciles et infructueuses.
Le paysan, l’ouvrier, le berger, le commerçant, l’entrepreneur, le médecin, l’ingénieur, l’écrivain, le spécialiste, bref toutes les femmes et Hommes qui veulent « la survie » de la Nation kabyle sont les bienvenus.

Hsen Ammour
Membre Fondateur de l’URK et membre du Haut Conseil à la Diaspora Kabyle

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici