Aucun pays arabe n’a félicité l’Algérie à l’occasion de Yennayer

8
Yennayer 2970
Yennayer 2970

ALGERIE (TAMURT) – Dans la tradition diplomatique, les fêtes nationales et officielles sont toujours une occasion pour les pays étrangers de présenter les voeux et les félicitations. Cet échange se fait via les chefs d’Etat ou par les ambassadeurs. L’Algérie, par exemple, est félicitée par l’ensemble des ambassadeurs à l’occasion d’Awal Mouharam, premier jour du calendrier musulman, puisque cette journée est fériée en Algérie.

Pour la journée de Yennayer, qui n’est reconnue officielle que l’année passée, en dehors de quelques pays occidentaux qui ont félicité le peuple algérien, comme la Norvège et les USA, dont les ambassadeurs ont même pris part aux festivités, aucun pays arabe n’a exprimé le moindre mot sur cette date. Ni la Palestine, qui reçoit pourtant des millions de dollars chaque année comme subvention du trésor public algérien, payées en grande partie par les Kabyles, ni l’Egypte ni même pas la Tunisie, un pays qui est pourtant concerné par cette fête, n’ont daigné adresser leurs félicitations officielles aux autorités algériennes et au peuple algérien.

Un mépris assumé officiellement par ces pays. Des pays qui ne respectent pas les cultures des peuples d’Algérie car même les décideurs algériens sont d’abord les premiers à humilier et même à réprimer leur propre peuple. C’est normal que le Liban n’accorde aucune importance à la culture amazighe lorsque des centaines de citoyens algériens sont condamnés à des peines d’emprisonnement rien que pour avoir brandi un drapeau culturel amazigh.

Certaines sources affirment même que la prochaine constitution de Tebboune annulera l’officialisation de la langue Tamazight et de la journée de Yennayer. Les décideurs algériens sont capables d’agir de la sorte.

Nadir S

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici