La loi anti-racisme de Tebboune vise les indépendantistes kabyles

4
Tebboune
Tebboune

KABYLIE (TAMURT) – Le directeur de la culture de la wilaya de Msila avait insulté le héros Abane Ramdane et aurait qualifié l’architecte de la guerre de libération de traître. L’acte est grave mais banale dans un pays ou le racisme et le régionalisme sont institutionnalisés.

Contre toute attente, le directeur en question a été relevé de ses fonctions quelques heures seulement après la publication de son texte insultant envers Abane sur son compte Facebook, réaction inhabituelle voire inédite. Ce directeur a été placé sous mandat de dépôt pour racisme. Le nouveau patron d’El Mouradia, qui n’a récolté aucune voix en Kabylie, avait même ordonné de voter une loi anti-racisme. Un fait étonnant qui a provoqué moult interrogations. Comment un régime qui a jeté en prison des centaines de Kabyles et même certains Algériens rien que pour avoir brandi le drapeau amazigh appelle à voter une loi contre le racisme et emprisonne même un directeur qui a insulté un chef historique Kabyle de la guerre de libération?

Quelques choses ne tourne pas rond, pour ainsi dire? Pourtant, les journalistes et les hommes politiques algériens, à leur tête Naïma Salhi, passent leur temps à propager le racisme et la haine contre les Kabyles, ne sont jamais inquiétés. A vrai dire cette loi, appelée anti-racisme, que Tebboune a ordonné de voter ne vise pas les racistes algériens mais les militants pacifiques et indépendantistes Kabyles du MAK et de l’URK. Cette histoire du directeur arrêté pour avoir insulté Abane Ramdane est louche. Une fois cette loi anti-racisme en vigueur, elle sera une arme juridique de la justice mafieuse algérienne pour mettre au cachot les indépendantistes Kabyles. Les juges algériens qui ont condamné des Kabyles à des peines allant de six à un an de prison ferme étaient confrontés à un vide juridiques et ont prononcé des peines sans se référer à aucun texte juridique ni loi.

D’ailleurs, pour rappel, certains manifestants arrêtés ont été pour port de drapeau amazigh ont été innocenté et d’autres condamnés !
Donc, Tebboune prépare un arsenal juridique contre les indépendantistes Kabyles. Il a paré déjà à toute critique, il a fomenté toute une histoire d’un directeur arrêté pour avoir insulté un chef historique Kabyle.

Nadir S

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici