L’Algérie n’a aucun poids diplomatique sur la scène internationale

9
conférence internationale sur la paix en Libye
conférence internationale sur la paix en Libye

ALGERIE (TAMURT) – L’Algérie a joué le rôle de figurant lors de la rencontre internationale sur la Libye tenue, hier à Berlin. Le régime algérien n’est fort que pour réprimer son peuple, mais jamais aucun dirigeant algérien ne peut s’exprimer comme un représentant d’un pays souverain.

L’Algérie n’a aucun mot à dire même sur ce qui se passe en Afrique du Nord, notamment en Libye. Tebboune, qui s’est déplacé à Berlin, est passé inaperçu. Aucun média étranger n’a parlé de l’Algérie. Le président algérien a assisté à la rencontre de Berlin juste pour le décor. Plus grave encore, toutes les télévisions du monde ont montré Vladimir Poutine snobé Tebboune, lors de la photo des chefs d’Etat. Tebboune avait tendu sa main à Poutine avant de la retirer devant la froideur du chef d’Etat russe. Une humiliation pour l’Algérie, représentée par des trafiquants de cocaïne.

L’avenir de la Libye est décidé par des pays asiatiques lointains, comme la Turquie. La fragilité du régime algérien s’explique essentiellement par la domination de la France sur ce pays et c’est toujours le Français qui décident à la place de l’Algérie, en sa qualité d’ancien pays colonisateur. Le Président tunisien, pourtant démocratiquement élu et largement crédible aux yeux de la communauté internationale, s’est montré plus pragmatique en refusant de participer à cette rencontre, du moment que c’est la France, la Russie et la Turquie qui décident seules.

Nadir S

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici