Vers le retrait de tamazight de laconstitution algérienne

7
Abdelmadjid Tebboune
Abdelmadjid Tebboune

ALGERIE (TAMURT) – Le clan qui s’est emparé du pouvoir, après avoir écarté celui des Bouteflika, est réputé vouer une haine noire envers les Kabyles. Tebboune, tout nouveau chef d’Etat installé à El Mourdia, par la junte militaire, prépare une nouvelle constitution.

Des sources concordantes affirment que l’officialisation de tamazight sera retirée et la langue et l’identité arabe sera la seule est unique référence pour tous les Algériens. Tamazight qui a été officialisée par effraction par Said Bouteflika dans une conjoncture particulière et dans l’optique de calmer un peu les Kabyle, n’a jamais été officialisée à vrai dire et la décision est restée sans effet. Pour Tebboune, il n’est pas question que Tamazight figure dans la constitution.

La montée du racisme et de l’islamisme en Algérie a accentué la haine envers tamazight. Les Algériens dans leur majorité écrasante rejettent avec toutes leurs forces l’identité et la langue tamazight. Tebboune et son clan reflètent entièrement l’opinion de la majorité des Algérien et de ce fait il ne faudra pas s’étonner de voir le mot tamazight banni de la future constitution.

Tant que la Kabylie est sous domination de l’Algérie, sa langue et sa culture seront toujours combattues par tous les moyens. Aucun colonisateur au monde et à travers toute l’histoire n’a promu la langue des indigènes ou des colonisés.

Nadir S.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici