La classe politique algérienne et le régime ignorent le problème kabyle

9
Kabylie
Kabylie

KABYLIE (TAMURT) – Le régime algérien agit comme si le problème kabyle ou tout simplement la Kabylie n’existe pas. La presse joue le jeu et n’évoque jamais les mouvements indépendantistes kabyles. Aucun journal, aucune radio, aucune télévision n’évoquent la revendication de la majorité des Kabyles, à savoir un référendum d’autodétermination.

Ils ne parlent de ces mouvements que pour les diaboliser et dénigrer leurs leaders, surtout Ferhat Mhenni. Quant à la classe politique, souvent, ce sont les partis dits d’oppositions qui se chargent de descendre en flamme les indépendantistes kabyles. Hormis les militants et les responsables du RCD qui affichent leur respect et leur reconnaissance de l’existences de la mouvance indépendantiste Kabyle, aucun autre parti en Algérie n’est tendre avec le MAK et l’URK. Pour le FFS, un parti exclusivement kabyle au même titre que le RCD, est le premier parti à s’opposer corps et âme à l’indépendance de la Kabylie. Les militants du MAK et de l’URK sont qualifiés d’agents à la solde des puissances étrangères sans jamais montrer la moindre preuve.

Ignorer la question kabyle est une grave erreur. Il est tout à fait logique que des opposants à ce projet existent. Que chacun avance ses arguments et active sur le terrain le plus normalement de monde et c’est au peuple de décider. Continuer à diaboliser les indépendantistes Kabyles, qui ne font que réclamer leur droit le plus élémentaire et de manière la plus pacifique, ne fera qu’empirer la situation.

Nadir S.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici