Les Chaouis exigent la généralisation de l’enseignement de tamazight

Tamazight
Tamazight

BATNA (TAMURT) – Le mouvement de protestation des lycéens, collégiens et parents d’élèves, qui exigent la généralisation de la langue tamzight au pays des Chaouis, se propage. Depuis deux semaines, à Batna, Oum El Bouagui et Khenchela, plusieurs rassemblements devant les directions de l’éducation ont été organisés par les parents d’élèves qui réclament la généralisation de l’enseignement de tamazight dans toutes les écoles et régions des Chaouis.

Jusque-là, quelques écoles, seulement assurent l’enseignement de tamazight, une langue qui pourtant a un statut officiel dans la constitution algérienne. Les Chaouis dans leur majorité veulent que leurs enfants apprennent tamazight à l’école. Une nouvelle génération de militants très jeunes prend le relais du combat identitaire. Ce qui est remarquable, pratiquement toutes les localités exigent la généralisation de l’enseignement de tamazight. Un fait qui remettra en cause la thèse selon laquelle les Chaouis préfèrent l’arabe à tamazight.

« Ces dernières années, les mentalités ont évolué et les jeunes militants ont cassé un tabou. Les Chaouis assument leur identité et parlent en tamzight même en ville », nous fera remarquer Nadir, un jeune lycéen Chaoui qui a tenu au passage à remercier les Kabyles qui n’ont jamais cessé de revendiquer leur identité et combattre le système en place qui favorise l’arabisation de tous les Algériens.

Nadir S.