Macron renonce à l’enseignement de la langue arabe en France

1
Emmanuel Macron lors d'une visite à Mulhouse consacrée à la question du communautarisme
Emmanuel Macron lors d'une visite à Mulhouse consacrée à la question du communautarisme

FRANCE (TAMURT) – Le Président français, qui a annoncé au début de son mandat que la langue arabe sera enseignée dans certaines écoles, semble revenir sur sa décision. La presse française annonce, cette semaine, qu’aucune autre nouvelle langue étrangère ne sera ajoutée au programme scolaire.

Comprendre que la langue arabe ne fera pas son entrée dans les classes françaises. Le Président français a été sévèrement critiqué sur ce sujet, ce qui l’a poussé certainement à renoncer à son projet. Les Kabyles et un certain nombre d’Arabes établis en France étaient les premiers à crier au scandale. « Si un jour la France assure des cours d’arabe dans ses écoles, je quitterais ce pays le lendemain », avait crié avec colère un Kabyle lorsque les autorités françaises avaient annoncé leur projet de la promotion de la langue arabe en France.

Déjà, les Arabes sont perçus comme une menace pas seulement pour la sécurité en France, mais aussi pour le progrès intellectuel. Toutes les tendances politiques, de gauche à droite, se plaignent de la montée de l’intégrisme islamiste en France et l’enseignement de la langue arabe ne fera qu’empirer la situation qui est déjà catastrophique. Les Français se plaignent aussi du racisme des Arabes établis en France envers les Français.

Nadir S.

1 COMMENTAIRE

  1. Le danger de la langue arabe est qu’elle véhicule une religion pour ne pas dire une culture,hégémonique,totalitaire,génocidaire,ethnocide,archaïque,violente qu’est l’islam.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici