Algérie, le retour du FIS n’est pas à écarter

8
Maître Bouchachi et Lakhdar Bouregaa chez Ali Belhadj
Maître Bouchachi et Lakhdar Bouregaa chez Ali Belhadj

ALGERIE (TAMURT) – Alors que des millions d’Algériens sortent dans la rue pour exiger le départ du régime, dans les coulisses la nouvelle carte politique en Algérie se prépare dans les sous-sols de la sécurité militaire.

Le rejet du FLN-RND par le peuple oblige les décideurs à trouver une solution de substitution. Ce qui veut dire changer ou faire croire au changement de la pratique et à la nature du régime. Comme en 1990, les islamistes, et plus précisément le FIS, semble être une carte que les décideurs veulent rejouer une nouvelle fois pour sauver le régime. Si l’alliance des islamistes avec les nouveaux maîtres d’El Mouradia n’est plus à démontrer, des journalistes exerçants dans les journaux proches du gouvernement affirment que le bruit court sur le retour officiel du FIS.

Des indices laissent penser effectivement que cette éventualité pourra se concrétiser. Les visites de certaines personnalités se multiplient chez Ali Belhadj, ex-numéro deux du FIS. Maître Bouchachi et Lakhdar Bouregaa lui ont rendu visite avant-hier. « Dans les coulisses, maître Bouchachi, avocat du FIS durant les années 1990 et ancien député du FFS, joue le rôle d’intermédiaires et la réhabilitation du parti du FIS est l’un des point sur lesquels un accord a été trouvé », nous confie un rédacteur en chef d’un journal arabophone à Alger.

Rappelons que les élections locales et législatives sont encore loin et les décideurs ont amplement de temps pour redéfinir de nouveau une nouvelle carte politique pour contrôler la situation. Le retour du FIS est leur pièce maîtresse pour mettre fin aux manifestations, surtout à Alger et dans certaines grandes villes algériennes. Pour la Kabylie, le FFS et le RCD seront chargés certainement de jouer le rôle de la fausse opposition, tout en se chamaillant entres-eux.

Nadir S.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici