Suspension de « Tighremt » : le café littéraire de Bgayet dénonce

11
Tighremt
Tighremt

KABYLIE (TAMURT) – L’interdiction, par le pouvoir algérien, du quotidien en langue tamazight « Tighremt » a suscité de nombreuses réactions énergiques dans toute la Kabylie et plus particulièrement dans la wilaya de Bgayet où se trouve le siège de la rédaction du quotidien.

Suite donc à l’interdiction du quotidien « Tighremt », le café littéraire de Bgayet que dirige le journaliste et activiste Kader Sadji a rendu public un communiqué de dénonciation. Il y est souligné que l’interdiction du premier quotidien en tamazight, « Tighremt », renseigne sur la volonté du pouvoir de réduire cette langue à sa portion congrue, surtout si elle est écrite en graphie latine. « Cette attaque insultante ne doit pas rester sans réaction forte de notre part. Nous devons nous solidariser avec ce journal avec efficacité et détermination. Nous devons nous battre jusqu’à reparution », ajoute le communiqué du café littéraire de Bgayet. En outre, ajoute ce dernier : « Il est temps par ailleurs de nous occuper nous-mêmes de la promotion de notre langue et de tout ce qui se produit avec elle ».

Enfin, le café littéraire de Bgayet suggère qu’il faut prévoir des actions pour dénoncer cette interdiction et étudier toutes les possibilités pour que « Tighremt » puisse se faire au quotidien.

Tarik Haddouche

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici