Tamazight : “Tighremt” proposera une formule d’abonnement

14
Tighremt
Tighremt

KABYLIE (TAMURT) – Face à la détermination du pouvoir algérien arabo-islamique de barrer la route au quotidien « Tighremt », interdit d’impression, depuis le 3 mars dernier, les dirigeants et l’équipe de ce quotidien ont décidé de contourner cette censure en adoptant une solution pratique.

Une solution qui pourrait être adéquate car au train où vont les choses, rien n’indique que le pouvoir algérien serait sur la voie de changer sa position concernant le sort de ce quotidien conçu et réalisé dans la ville de Bgayet par une équipe de journalistes et d’enseignants de langue tamazight dotés d’une grande volonté et d’une détermination impressionnante. L’équipe du journal « Tighremt » a indiqué qu’en vue de contourner le diktat imposé par les imprimeries pour une large diffusion du seul quotidien en langue amazighe, l’équipe de « Tighremt » va lancer prochainement sa formule numérique par un abonnement annuel. « Nous vous donnons plus de détails dans les jours à venir », ajoutent les concernés. Il faut rappeler, en outre, que la raison de cette suspension serait le fait que le journal « Tighremt » en tamazight soit transcrit avec les caractères latins. On aurait exigé les caractères arabes au collectif rédactionnel de « Tighremt » pour lever la sanction qui frappe cette publication. Mais il s’agit là d’une version qui peut ne pas être la seule cause.

Depuis l’édition du premier numéro du journal « Tighremt », de nombreux articles publiés dans ce journal s’en prennent de manière frontale au pouvoir algérien et à ses choix politiques et idéologiques. Le journal a publié des dizaines d’articles que l’on peut qualifier d’engagés. Chose qui ne peut que susciter une réaction énergique de la part d’un pouvoir habitué à n’avoir affaire qu’à des médias qui lui font la courbette.

Tarik Haddouche

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici