Monsieur Boumala, le drapeau amazigh n’est hissé que par les nobles

13
Fodil Boumala
Fodil Boumala

KABYLIE (TAMURT) – Le souteneur de Benflis en 2014, Boumla, qui a fait carrière à la télévision algérienne, aurait refusé de brandir le drapeau des Amazighs, vendredi dernier à Tizi Ouzou. Certains se sont indignés, d’autres sont restés indifférents. Ces derniers semblent avoir raison. Le drapeau amazigh n’est hissé que par les nobles, les hommes de principes, les vrais démocrates et surtout par ceux qui sont fiers de leurs identité amazighe.

Le peuple kabyle n’attend rien d’un enfant du régime. Tout le monde sait que Farid Boumala était un ancien journaliste de la télévision du FLN. Tout le monde sait que Zitout avait fait carrière lui aussi dans le circuit diplomatique du régime. Tout le monde sait aussi que Zoubida Assoul était juge des tribunaux militaires spéciaux et tout le monde sait aussi que Karim Tabbou était pendant 5 ans députés sans dire le moindre mot et qu’il touche une retraite de 9 millions par mois depuis l’âge de 43 ans sans avoir travaillé ne serait-ce qu’une heure de sa vie.

Donc, Boumala n’est pas à la hauteur de toucher au drapeau amazigh et il n’est pas le bienvenu en Kabylie. On sait bien qu’il fait parti des faux opposants au régime et ils roulent tous pour la sécurité militaire. Le Hirak est une fabrication des services secrets, sinon comment expliquer que ses activistes, qui crient sur tous les toits qu’ils sont démocrates, passent leur temps à s’en prendre aux indépendantistes Kabyles ? Ils ont le droit de ne pas être d’accord avec le MAK ou l’URK, mais leur dénier le droit d’exister est un acte fasciste.

Nadir S.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici