Les autorités algériennes font tout pour propager le coronavirus

3
Air China en Algérie
Air China en Algérie

ALGERIE (TAMURT) – L’Etat algérien ne se soucie guère de la santé de sa population. Pire, il cherche à tout prix à importer le coronavirus qui menace la planète entière. L’Algérie est parmi les rares pays au monde, pour ne pas dire le seul, qui a toujours gardé l’ouverture des lignes aériennes avec la Chine, le pays qui a vu apparaître ce virus mortel.

L’Algérie, jusqu’à ce 15 mars 2020, continue a accueillir des avions et des bateaux, venants d’Espagne, de France et d’Italie, les trois pays les pus touchés par le coronavirus et qui a fait déjà des centaines de victimes dans ces pays cités plus haut. Le régime algérien est accusé de propager volontairement ce virus au sein de sa propre population afin de mettre fin à la contestation populaire contre les décideurs.

Comment expliquer, sinon, le maintien des liens aériens entre l’Algérie et les pays les plus touchés par le coronavirus ? Le pire, tout le monde connaît les structures hospitalières de l’Algérie et ses moyens quasi-inexistants pour faire face à une épidémie de cette ampleur. Les décideurs ont toujours marché sur des cadavres pour préserver le régime. Ils peuvent exterminer plus de la moitié du peuple algérien rien que pour maintenir leurs privilèges.

Les généraux sont déjà passés à l’acte durant les années 1990. Ils ont tué plus de 300 000 Algériens rien que pour sauver leurs peaux. « On était prêt à sacrifier 4 millions d’Algériens pour sauver le régime », avait déclaré Khaled Nezzar en 1992.

Nadir S.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici