Des comités de villages imposent leur autorité

Des villageois en Kabylie
Des villageois en Kabylie

KABYLIE (TAMURT) – En cette situation exceptionnelle et d’alerte face au coronavirus, les autorités algériennes ont brillé par leur absence en Kabylie. Les directions de la santé, des services de sécurités et autres organismes ont laissé les populations livrées à elles-mêmes.

Dans les hôpitaux se sont les bénévoles qui gèrent la situation et qui offrent les moyens dont ils disposent aux structures sanitaires locales. Dans les villages, pratiquement tous les comités qui gèrent les villages ont instauré un confinement strict. Dans certains villages, les citoyens se sont constitué en corps de sécurité et ont dressé même des barrages aux sorties et entrées des villages, afin de gérer le trafic et le confinement.

Des comités de villages n’autorisent les sorties qu’en cas d’extrême nécessité. « Les villageois respectent les consignes. Nous avons dressé des barrages juste par mesure de prévention. Certains jeunes bravent l’interdit et pensent que dans les villages la situation n’est pas comme dans les villes, ce qui est une erreur fatale », nous a fait savoir un infirmier de la région de Larbaa Nath Irathen.

Les comités de villages prennent les choses en main et ils semblent que les Kabyles respectent leurs autorités. Chaque village en Kabylie a sa propre souveraineté et pour les citoyens elle prime devant celle des autorités algériennes. La solidarité entres citoyens est aussi à saluer. Le moment est venu pour les Kabyles de prendre définitivement leur destin en main et il n’y a rien à attendre d’une autorité coloniale.

Nadir S.