L’URK en soutien aux comités de villages kabyles

15
Lyazid Abid, porte-parole de l'URK
Lyazid Abid, porte-parole de l'URK

KABYLIE (TAMURT) – Dans un communiqué parvenu à notre rédaction, l’Union pour la République Kabyle (URK) affirme son engagement à accompagner le Peuple kabyle dans l’épreuve difficile de la pandémie actuelle. La politique criminelle de l’Algérie coloniale y est dénoncée, par la plume de son porte-parole, Lyazid Abid et affirme que Tafsut, ce 20 avril 2020, sera aussi mémorable que les précédents. Ci-après le communiqué dans son intégralité.

À l’épreuve du Covid-19, la Kabylie confirme sa capacité à s’organiser pour faire face aux menaces extérieures les plus redoutables. Avec son admirable vitalité habituelle, elle affronte actuellement un redoutable ennemi biologique. Sans aucune préparation, ni outils adéquats, elle affronte cet ennemi invisible avec une grande vigueur. Son système de défense n’a rien à envier à celui des Etats établis, mieux équipés et mieux préparés. Bien qu’appauvrie par l’Algérie coloniale, la Kabylie demeure vivace. Elle affirme son intarissable imagination et consolide son existence immuable. Elle sait retrouver rapidement ses réflexes pour affronter invariablement les dangers qui la guettent.

Encore une fois, la Kabylie souffre et l’État colonial algérien s’en détourne. Ce dernier fait la sourde oreille et laisse sciemment pourrir la Kabylie. Il s’abrite derrière l’islam et le terrorisme pour noyer l’inévitable désir d’indépendance de notre peuple. Cette incontournable question, épouvantable cauchemar pour les décideurs algériens, doit, tôt ou tard, être tranchée. Le clientélisme, les coups bas, la répression, la tyrannie, exécutés par les chefs de Daira, le DRS, les RG, la gendarmerie, la police, ne mettrons jamais la Kabylie à genoux. La preuve, s’il en faut, est vérifiée par l’extraordinaire mobilisation des comités de villages kabyles contre le coronavirus. Respecter et écouter la Kabylie et son peuple sont un exercice auquel l’État algérien doit sérieusement s’atteler pour assurer la paix et la bonne entente entre les peuples emprisonnés dans le territoire algérien.

L’URK dénonce la politique criminelle de l’État colonial algérien en Kabylie ; refuser d’assister un peuple qui fait face à la mort est un autre crime qu’aucun peuple ne peut pardonner. Pour nos concitoyens, qui s’obstinent à croire aux bienfaits des pétrodollars algériens, la réponse est cinglante. Puisse cette pandémie persuader les Kabyles que leur avenir ne réside pas dans la dépendance d’une quelconque matière première, ni dans la mosquée mais dans la fondation d’un Etat démocratique où le travail, la liberté, la science et la laïcité seront les générateurs du bien-être économique et social.
L’Union pour la République Kabyle est attristée par le nombre de victimes de cette pandémie et reste convaincue qu’un bon nombre de victimes seraient encore en vie si la Kabylie était souveraine.
Toutefois, l’URK salue le courage du personnel soignant kabyle qui fait preuve d’un comportement exemplaire à méditer. Dans ces moments douloureux, L’Union pour la République Kabyle se tient à la disposition des comités de villages kabyles pour toutes aides logistiques et préventives.

Nos militants sont déterminés à faire de l’après Covid-19 le début de la fin de la colonisation algérienne de la Kabylie et vous demandent votre soutien dans cette noble mission. L’auto-confinement, très respecté en Kabylie, ne nous empêchera pas de commémorer Tafsut d’une autre manière. L’URK sait que la Kabylie sera illuminée par des bougies de l’espoir. L’esprit de nos deux printemps sera aussi présent dans chaque foyer de notre diaspora. Malgré le confinement, nous espérons que ce 20 avril soit aussi mémorable que les précédents.

À chaque épreuve, la Kabylie se réconcilie davantage avec elle-même et avance sereinement vers la liberté. Bien que tortueux et douloureux, le choix de la libération est l’unique démarche féconde pour la pérennité du peuple kabyle. Vivement un État kabyle libre et indépendant !

Lyazid Abid, porte-parole de l’URK

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici