Réponse à Sifaoui qui attaque la Kabylie et ses militants pacifiques

15
Réponse de K. Dahdah (URK), à M. Sifaoui
Réponse de K. Dahdah (URK), à M. Sifaoui

CONTRIBUTION (TAMURT) – Dans un poste sur sa page Facebook, Mohamed Sifaoui s’est non seulement opposé au projet indépendantiste de la Kabylie mais il a surtout déversé toute sa haine sur les militants pacifiques de ce projet. Il a commencé par exprimer son opposition, « Je suis résolument opposé à tout discours revendiquant une pseudo indépendance de la Kabylie », Monsieur Sifaoui doit savoir qu’il est libre de s’opposer à l’indépendance de la Kabylie et que le peuple opprimé que nous sommes s’en rappellera.

Puis il rajoute « je suis résolument attaché à l’intégrité territoriale algérienne », il doit bien savoir que la Kabylie à été annexée illégalement par la force à l’Algérie française nouvellement crée le 14 octobre 1839 sans que la résistante Fadma N Soummer n’est signée aucun document de reddition comme la fait son aïeul l’Emir Abdelkader.
Il écrit : « Je suis un fervent défenseur de la culture kabyle, de l’identité berbère, de la langue Tamazight » nous ne l’avons jamais vu soutenir un jour cette cause, mais c’est ce que nous disent tous les anti-kabyles comme lui.

Puis il traite la revendication légitime du peuple kabyle d’« attitude réactionnaire, un combat d’arrière-garde porté par quelques hystériques qui ressemblent étrangement, dans leur construction idéologique et dans leur façon de « débattre », à ceux qu’ils prétendent honnir ». On retrouve bien ici des expressions de mépris typique de colons qui veulent continuer à imposer leur joug sur un peuple qu’ils oppriment.

Plus loin dans son texte il se lance dans une diatribe de mensonge de contre-vérité et d’insultes dignes d’un journaleux, en traitant les militants indépendantistes pacifiques de « meilleurs alliés du régime algérien, … Porteurs de cette idée farfelue, ces aventuriers extrémistes qui portent dans leur discours des mécaniques d’exclusion, de repli sur soi et, parfois de haine de l’autre et de rejet. Ils reproduisent – pour beaucoup d’entre eux – des réflexes et des attitudes qui leur ont été opposés par les tenants de l’islamisme et de l’arabisme. Ce sont des antagonismes toxiques qu’il faut marginaliser, ils sont dangereux pour l’aspiration portée par une majorité d’Algériens ». M. Sifaoui n’arrive plus à retenir sa haine, on découvert enfin le vrai visage d’un nationaliste algérien, un vrais dictateur anti kabyle digne héritier de Boumediene caché derrière un masque de démocrate. M. Sifaoui qui était dans les années 90 un sympathisant du front islamique du salut puis un indicateur des services en Algérie a trouvé une place bien au chaud en France en se convertissant à la lutte anti-terroriste.

Les militants indépendantistes n’ont jamais agressé ou projeté d’exclure quiconque, bien au contraire, ils sont victimes d’arrestations, de répression, d’exclusion et de rejet de leur langue et leur identité de la part du pouvoir.
Ils ont un projet de construire un Etat kabyle indépendant laïc et social sans obliger les autres régions d’Algérie dont les valeurs arabo-musulmane s’y opposent. M. Sifaoui s’attaque aux militants kabylistes avec tant de haine car il aurait voulu les voir dans les premiers rangs du Hirak comme chair à canon face à ses alliés les généraux d’Alger comme d’habitude.

Il rajoute encore pour endormir les Kabyles naïfs « l’engagement d’illustres algériens issus de Kabylie, dans le mouvement national, depuis le 19e siècle, peut en témoigner. La revendication indépendantiste est une insulte à leur mémoire ». Il doit savoir que la grande insulte qui est faite à leur mémoire, c’est de voir leurs descendants interdits de prénoms kabyles, interdit d’apprendre leur langue maternelle, obligé et soumis à la langue arabe. La colonisation française n’a pas atteint cette extrémité en son temps. M. Sifaoui n’a jamais dénoncé les assassinats, la terreur, le sabotage économique que sèment ses amis sanguinaires du pouvoir en Kabylie.
Pour M. Sifaoui, le droit des peuples à la liberté est sélectif bon pour le peuple palestinien, interdits pour le peuple kabyle. Cette position indigne d’un vrai démocrate est une offre de service à ses maîtres d’Alger.

M. Sifaoui qui a trompé de nombreux Kabyles avec son faux profil antiterroriste en France s’avère être un agent d’une clique de généraux d’Alger. La cause kabyle l’a débusqué comme ses alliés du Hirak, Boumaala, Bouragaa, Bouchachi, Belarbi….Exactement avec les mêmes ruses, les mêmes calculs et les mêmes projets de trahisons contre la Kabylie et son peuple à l’image de Boumediene, Ben Bella, Kafi, Messali de 1926 à 1962.

A ceux qui veulent déloger Chegriha et Tebboune pour installer leurs amis, je leur conseille d’aller sensibiliser et lever des contingents pour le Hirak dans les villes arabes algériennes, le peuple kabyles n’a pas besoin d’une Algérie « Hôrra Dimuqratiya » libre et démocratique dans le cadre des valeurs arabo musulmanes. Le peuple kabyle ne prendra plus de risques pour changer un dictateur arabe par un autre dictateur arabe, un colon par un autre. Il se battra pour sa propre liberté.

Yuva Dah, Secrétariat de l’Union pour la République Kabyle (URK)

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici