Le pouvoir encourage la propagation du virus covid-19

2
Les comités de village en Kabylie
Les comités de village en Kabylie

KABYLIE (TAMURT) – Alors que le nombre de victimes touchées par le covid-19 ne cesse d’augmenter et de causer des centaines de morts, les autorités algériennes, et contre toute attente, ont décidé de lever l’essentiel des mesures de confinement.

Une décision qualifiée par la population, les médecins et politiciens de criminelle. Pourquoi une décision pareille a été prise à la hâte ? C’est la question que tout le monde se pose. Sur les réseaux sociaux, le pouvoir algérien est accusé de vouloir causer des morts au sein de la population. Les critiques sont très vives en Kabylie, un pays dont le régime algérien n’a aucune souveraineté légale. Nombreux sont les Kabyles qui appellent d’ailleurs les comités de villages à intervenir et à prendre eux même les décisions adéquates en Kabylie, un pays sous occupation des forces armées algériennes. « Rien nous oblige à suivre les instructions du président des Algériens. D’abord, on n’a pas voté pour lui et il n’est pas notre président, ensuite notre autorité légale est celle des comités de village », nous a déclaré un jeune d’Azouguen ce matin.

À la ville de Vgayet, selon des échos qui nous sont parvenus, les commerçants refusent d’ouvrir leurs magasins et rejettent les ordres d’Alger. Pour eux, c’est aux Kabyles de décider de leur sort, car c’est une question de vies humaines. D’ailleurs, nombreux ceux qui insistent que la décision de mettre fin au confinement en Kabylie est une ruse du pouvoir afin de mettre fin à l’autorité des comités de villages et de quartiers dans les villes.

Nadir S.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici