Confinement, le pouvoir algérien recule

3
Prolongement du confinement en Algérie
Prolongement du confinement en Algérie

ALGERIE (TAMURT) – Après avoir tenté de lever le confinement, alors que le nombre de personnes atteintes du coronavirus ne cesse d’augmenter, le pouvoir est dans l’obligation et de se ressaisir. Le confinement est alors prolongé jusqu’au 14 mai.

L’Etat, algérien a essuyé de graves accusations, surtout en Kabylie. La majorité des comités de villages ont décidé de ne pas suivre les consignes des décideurs algériens et le confinement a été maintenu, sans attendre la décision du report jusqu’au 14 mai. En Kabylie, les comités de villages gèrent avec plus de sérieux et plus de rigueur la crise sanitaire, avec des moyens rudimentaires, qui se limitent parfois à la bonne volonté des villageois, alors que l’Etat algérien dispose de moyens matériels, financiers et humains colossaux.

Les vies humaines ne comptent pas pour les décideurs. L’Algérie pouvait éviter facilement cette crise, si les liaisons aériennes avaient été coupées à temps avec la Chine, la France, l’Italie et l’Espagne. Les premières personnes qui ont propagé le virus covid-19 en Algérie sont venues d’Italie et de France. L’Algérie, pour rappel, était le seul pays au monde qui avait gardé les lignes aériennes avec la Chine, le pays qui était le plus touché au monde. La volonté du régime algérien de provoquer cette crise sanitaire en Algérie et en Kabylie n’est plus à démontrer. La gestion hasardeuse de cette crise par le pouvoir est un mépris envers tout un peuple. Un peuple déjà terrassé par le quotidien et la crise économique.

Nadir S.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici