Idir est décédé

Idir avec sa fille Tanina

Facebook. La page de Tanina: https://www.facebook.com/Tanina-1626179254142792/; la page d'Idir: https://www.facebook.com/IdirOfficiel/.

Gepostet von Tamurt am Mittwoch, 6. Mai 2020

KABYLIE (TAMURT) – Le chanteur kabyle Idir est décédé dans la nuit du 2 au 3 mai à l’hôpital « Bichat-Claude » de Paris. La triste nouvelle s’est propagée telle une trainée de poudre dans les quatre coins de la Kabylie.

Au début, la majorité des citoyens ont pensé qu’il s’agissait encore d’une rumeur comme celle qui avait circulé il y a quelque temps sur la mort de Idir. Mais l’information n’a pas tardé à se confirmer durant la nuit avec notamment l’annonce de la mort de Idir faite par les personnes très proches du regretté artiste. Une fois l’information avérée, les réactions ne se sont pas faites attendre. Les condoléances pleuvaient de toute part ainsi que les regrets de voir un artiste qui a tant marqué la scène artistique kabyle et internationale nous quitter.

En plus des citoyens, les réactions ont été aussi enregistrées de la part des artistes et des hommes de culture de manière générale qui voit tous en la disparition de Idir un vrai choc pour la culture orale kabyle. « Idir, notre chanteur-ambassadeur amazigh par excellence, celui qui a porté la voix des ancêtres très haut dans le monde vient de nous quitter. Avec ce décès, tamazight vient de perdre un immense artiste, un grand intellectuel, et un sage parmi les sages. Idir restera cet homme modeste et généreux qui a donné le meilleur de lui-même sans tricher et sans trébucher. », écrit l’écrivain Brahim Tazaghart de Bgayet.

Le célèbre artiste Medjahed Hamid a affirmé ne pas trouver les mots pour décrire ce qu’il ressent suite à la disparition de Idir. La même émotions a caractérisé toutes les réactions ayant succédé à l’annonce du décès de Idir.

Tarik Haddouche