Les journaux kabyles bloqués par le DRS

2
Presse algérienne
Presse algerienne

ALGERIE (TAMURT) – Tous les journaux électroniques kabyles sont interdits par le régime d’Alger qui les a complètement bloqués. Depuis plus de deux ans que notre journal Tamurt n’est plus accessible en Kabylie.

Le pouvoir algérien ne veut aucunement parler d’une presse Kabyle. Il continue d’imposer ses propres journaux, télévisions et radios pour les Kabyles. Le contenu des programmes et lignes éditoriales des organes de presse que le pouvoir a imposé en Kabylie laisse à désirer. Les radios locales, par exemple, diffusent plus de programmes en langue arabe qu’en kabyle. Sans parler des manipulations et de fausses informations que la presse algérienne véhicule. L’avènement de l’internet et l’éclosion de certains journaux électroniques kabyles, même avec zéro moyen financier et matériel, a fait trembler le pouvoir raciste d’Alger. Même le journal Tighremt, version papier qui a commencé à publier en langue kabyle, pourtant a eu son agrément, a été interdit au début de cette année, après son cinquième numéro seulement. L’acharnement du pouvoir colonial contre la presse kabyle est sans limite, au point d’interdire carrément à la presse kabyle d’exister.

Pour les journalistes Kabyles indépendantistes sont dans l’obligation d’activer et de signer leurs articles anonymement, de peur de représailles. La presse Kabyle, dont Tamurt, sont disponibles en Europe et au Canada et même en Algérie certains arrivent à y accéder.

Le peuple kabyle finira par avoir ses propres journaux, télévisions et radios en Kabylie et avec une vraie liberté de la presse. Seule une presse libre permettra à un pays de s’émanciper et de se développer.

Nadir S.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici