Aucun pays arabe n’a soufflé mot sur Idir

12
IDIR & TIFYUR à Nador

IDIR & TIFYUR à Nador août 2013

Gepostet von Idir am Freitag, 18. November 2016

KABYLIE (TAMURT) – Comme il fallait s’y attendre, le décès du chanteur kabyle, Idir, n’a suscité aucune réaction chez les pays arabes, alors que les hommages fusent de tous les pays du monde. Même des chefs d’Etat, comme celui de la France, ont exprimé leur tristesse sur la disparition de ce célèbre chanteur.

Certains pays africains gardent le silence. Par contre, des milliers de Libyens, de Marocains, de Tunisiens, de Mauritaniens et de Maliens, ont pleuré la disparition d’Idir. « Idir est un Amazighe. Il est l’un des premiers chanteurs à défendre Tamazgha. Il a chanté pour tous les peuples d’afrique du nord et pas seulement pour la Kabylie ou l’Algérie. L’Afrique du Nord vient de perdre un des piliers de sa culture », nous a déclaré Ag Moulay, un militant de la cause amazighe d’Azawad. Même si officiellement les gouvernements des pseudos Etats d’Afrique du Nord n’ont pas réagi, les peuples de cette partie de l’Afrique ont rendu, chacun à sa manière, des hommages des plus significatifs.

« Ce que Boumediène a réalisé comme destruction contre la culture amazighe durant des décennies, a été balayé par une chanson d’Idir en hissant la chanson amazighe dans l’universalité », écrit un Amazigh du Maroc.

Le décès d’Idir a démontré, encore une fois, à quel point les Kabyles ne peuvent pas cohabiter avec des Algériens qui préférèrent s’attacher à une lointaine culture et langue orientale qui n’a rien à avoir avec l’amazighité. .

Chaque événement et chaque jour que Dieu fait, le fossé se creuse entre Kabyles et le reste des Algérien et dans tous les domaines

Nadir S.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici