Réponse à Razika Adnani

10
Razika Adnani et Kader Dahdah
Razika Adnani et Kader Dahdah

CONTRIBUTION (TAMURT) – Dans un article paru sur son blog et sur le journal français Marianne, l’Islamologue Razika Adnani a interpellé le président français Macron pour avoir omis de citer l’algéranité de Idir et en ne parlant que de « ses racines kabyles », lors de l’hommage qu’il a rendu suite au décès du grand artiste kabyle.

Décidément, le mot « kabyle » a provoqué des réactions d’urticaires chez Razika Adnani ainsi que chez ses collègues algériens, Kamel Daoud, Mohamed Sifaoui, Benzatatat et d’autres. Ce mot « Kabyle » est resté à travers de leurs gorges. Au début de son article, elle a rappelé longuement le vieux discours nationaliste du FLN sur l’unité nationale, arabe algérienne dans laquelle la Kabylie doit se dissoudre. Puis pour tromper ses lecteurs, elle s’est servie de Kateb Yacine comme Chaoui, et de Moufdi Zakaria comme Mozabit pour rappeler l’amazighité de toute l’Algérie, en omettant de rappeler les condamnations et les tourments qu’ils ont subi pour avoir défendu cette amazighité. En fait, elle s’autorise les omissions qu’elle reproche à Macron.

Madame Adnani ne s’en prend pas uniquement à Macron mais aussi à d’autres personnalités et journaux français « le désir d’isoler la Kabylie du reste de l’Algérie se répète ». Madame Adnani refuse de comprendre que c’estt les traitements racistes xénophobes dignes de l’apartheid que subissent les Kabyles sur leur propre terre de la part de l’Algérie qui a poussé les militants indépendantistes à sensibiliser les pays étrangers sur leur sort.

Même le territoire kabyle est défini comme arabe dans la constitution algérienne, l’enseignement du kabyle reste interdit à nos jours à 93% de nos enfants, nos passeports et carte d’identité et tous les documents officiels nous désignent comme étant des Arabes que nous ne sommes pas. Nous sommes spoliés de 80% de nos impôts, la liste du traitement d’apartheid est longue, il faudra un livre pour tout énumérer.

Madame Adnani a-t-elle interpellé le pouvoir algérien de cette même façon lors de l’opération zéro Kabyle initié par des généraux, aux propos racistes de Naima Salhi? Avait-elle écrit à Gaid Salah quand il avait interdit les drapeaux amazighs et avait emprisonné tous les Kabyles qui les portaient ?

Le peuple Kabyle avait un amour infini pour l’Algérien jusqu’à la date fatidique de 2001 où celle-ci (l’Algérie) nous a bien fait comprendre par sa brutalité, sa haine et son rejet que nous sommes bien un peuple différent et que notre identité ne sera jamais reconnus et accepté dans une Algérie arabo-musulmane. Les intellectuels algériens n’ont jamais soutenu la Kabylie dans ses luttes pour la démocratie et encore moins pour son droit linguistique, mais dès qu’on parle d’autonomie, de fédéralisme ou d’indépendance, on assiste à une levée de bouclier pour lui intimer l’ordre de rester sous la domination de son bourreau.

La ligne rouge de l’intégrité territoriale avec laquelle nous menace le pouvoir colonial algérien et ses intellectuels-mangeoires nous fait penser au discours de l’ex colonisateur sur l’irréversibilité de « l’Algérie française ». Dans l’idéologie arabo musulmane comme dans toutes les idéologies impérialistes le droit et la justice ne fonctionnent que dans un seul sens.
Pour tous les intellectuels algériens, le droit des peuples à disposer d’eux même est sélectif, il est applicable pour le peuple palestinien et Sahraoui, mais interdit au peuple kabyle.

Nul ne pourra arrêter le peuple kabyle dans sa lutte pour se libérer de l’idéologie arabo islamiste qui, faut-il le rappeler à Razika Adnani, a déjà provoqué la mort et la destruction de quelques pays arabes. Du haut de son titre d’islamologue sensée comprendre le danger mortel de cette idéologie, elle tombe dans le piège de la théorie du complot comme l’immense majorité des arabo musulmans qui poursuivent leur autodestruction par leur refus d’accepter le droit à la différence ethnique, religieuse et culturelle.

Kader Dahdah
Membre fondateur de l’URK

10 COMMENTAIRES

  1. J’ai meme entendu un discours de Bouteflika revendiquant l’Algérianité de Saint Augustin. C’est dans la nature du régime que d’englober et digérer les eléments lui échappant. L’Amazighité n’est pas une variante de l’Algérie arabe. Elle est alternative. Pendant que l’Agérie arabislamique cherche son ancrage identitaire dans le devoir islamiser ses valeurs, l’Amazighité est dans les valeurs intrinsèques endogènes. La « Oumma » est autant ennemie de la nation que les colonnes de chars occupants, car elle detruit dès les fondements l’archétype autochtone.

    Je fréquente assidument le journal Marianne et malheureusement cet article n’est pas accessible au débat, ni sur la page Facebook de cette femme. Comme toujours l’Algérie/arabo-islamique par défaut- la France-Arabie veille au grain- se légitime toute seule et defend le fai-accompli.. Quand on dit Algérie il faut lire celle dessinée par la constitutionnette qui met au sommet le devoir de s’arabiser pour etre citoyen et d’etre islamiques de force comme une sorte de fatlité parce que benbadis le kouliglis avait nécessité de raccourcis pour servir ses maitres. Donc Macron est mon Président, oui je dis bien la France est beaucoup plus proche de la Kabylie que ne l’est l’Algérie arabislamique, inutile de feindre cela quand on a un regard rationnel, les soldats qui ont assassiné en Kabylie après la guerre ne viennet ni d’Erope ni d’Israel mais d’autres régions algériennes. Pas un seul islamiste ou laic n’avait position contre le massacre de 63 ni celui de 2001, ni pour Mecili ni pour les assassinats ciblés des opposants et leurs familles. Les valeurs font les peuples. Nos valeurs ne sont ni reconnues dans la constitutionnette ni chez les algériens qui préfèrent le Caire ou l’Irak que la culture Kabyle. Notre vision du monde differt, là où l’on vharit la force en kabylie c’est l’horizontalité qui prime. Notre découpage administratif est l’Araches et pas « wlaya » mais l’Etat arabe ethero-dirigé veut imposer l’islam comme filtre et épée de Damoclès. En Kabylie l’islam n’est pas obligatoire- meme si le prophète serait kabyle, car la liberté individuelle en termes de religion est un fait acquis culturellement. Or les arabes ou arabisés ont assimilé leur islamisté comme socle primaire. Cette dame doit cesser de se mentir et faire dans la récupération car ce genre de discours et vendre une image d’un « musulman tolérent », puis comme le Berzidan de la pègrede  » jurer que Thamazight ne sera jamais langue d’État algérien ». En effet, C’est ce que font les nouveaux patrons d’ Algérie, reconduisant les pratiques de boukharouba et benbadis ils  » tolèrent  » mais veillent à la superposition des cultures, donc des peuples. Il ne faut pas s’ étonner si les petits émirats contrôlent les hommes politiques et leurs caisses quand vot r archétype est en leur possession vous êtes leurs esclaves. C’est dans la nature du régime que d’englober et digérer les éléments lui échappant. L’Amazighité n’est pas une variante de l’Algerie arabe. Elle est alternative. Pendant que l’Algérie arabislamique cherche son ancrage identitaire dans le devoir islamiser ses valeurs, l’Amazighité est dans les valeurs intrinsèques endogènes. La « Oumma » est autant ennemie de la nation que les colonnes de chars occupants, car elle detruit dès les fondements l’archétype autochtone Quand on a pas la meme éthique on est pas le meme peuple.

    Cela semble un paradoxe mais un laïc français comme Camus reconnait les valeurs humaines et démocrates chez les Kabyles, alors que benbadis l’assimilationniste nie l’existence de la Berbérité pour la subordonner au devoir de s’arabiser pour rentrer dans le moule du bureau arabe fonctionnel au colonialisme. En effet il demandait le rôle de kapo sur la « oumma ». Bien dit Macron. Entre Oumma et Kabylie le choix est sans doute pour la primauté de la Kabylie coeur vibrant de Thamzgha sur l’Algérie arabe imposée par De Gaulle- dixit Mehri.

  2. Mr Firch en cherchant bien , même les singes sont nos cousins .Le fait d’avoir des origines communes dans une très lointaine antiquité (discutables en plus) ne donne pas le droit aux « arabes » de détruire notre culture surtout qu’après leur seul désir sera de prétendre que nous n’avons jamais existé .Si on accepte que le fait d’avoir certains traits communs obligent une des parties à se soumettre totalement à l’autre pour unifier le paysage à votre convenance il ne devrait depuis le temps ne rester qu’une seule culture de par le monde. Un Japonais n’est pas un Chinois et pourtant ils sont d’Asie. L’araboislamiste aimerait mettre toute la planète dans son moule uniformisant. Mais le Kabyle n’acceptera jamais de se fondre dans votre triste magma inodore et sans saveur comme le gaz carbonique .

    • « Mais le Kabyle n’acceptera jamais de se fondre dans votre triste magma inodore »
      D’abord c’est pas le mien mais j’ai étudié la question et un peu le Coran. Le livre saint des musulmans (pas des arabes) dit que c’est Dieu qui a créé toute chose dans les cieux et sur la terre et Il a créé l’humain en différents peuples et tribus, différents idiomes et langues « afin que vous vous entre connaissiez ». La seule différence c’est la piété. C’est extraordinaire.! Aucune explication n’a été aussi claire. Il est interdit à un musulman d’opprimer ou de détruire ce que Dieu a créé comme les peuples, cultures et les langues. D’ailleurs rien ne peut se faire hors la volonté de Dieu. Réfléchissez et ne faites pas comme tout ces fascistes identitaires, racistes ou autres qui mettent injustement sur le dos de l’islam et du Coran le comportement d’individus ignares, violents ou hérétiques. Merci.

    • « Mais le Kabyle n’acceptera jamais de se fondre dans votre triste magma inodore »
      D’abord c’est pas le mien mais j’ai étudié la question et un peu le Coran. Le livre saint des musulmans (pas des arabes) dit que c’est Dieu qui a créé toute chose dans les cieux et sur la terre et Il a créé l’humain en différents peuples et tribus, différents idiomes et langues « afin que vous vous entre connaissiez ». La seule différence c’est la piété. C’est extraordinaire.! Aucune explication n’a été aussi claire. Il est interdit à un musulman d’opprimer ou de détruire ce que Dieu a créé comme les peuples, cultures et les langues. D’ailleurs rien ne peut se faire hors la volonté de Dieu. Réfléchissez et ne faites pas comme tout ces fascistes identitaires, racistes ou autres qui mettent injustement sur le dos de l’islam et du Coran le comportement d’individus ignares, violents ou hérétiques. Merci.

  3. Plus que violentier nous supprimons les vocables arabes. Pour ta mémoire la communauté amazigh Izwawen demande depuis longtemps de remplacer les toponymie des villages et villes arabisees, si c’ c’est 70%, cela prouve combien était Nazie le régime dictatorial arabe et arabiseur, car même en Afrique du Sud sous l’ apartheid les Zoulou avaient droit à leur langue et culture!? On repartira de 2500 vocables ancestraux qui suffisent largement pour décrire le monde, ton arabe n’ est ni scientifique ni représente notre identité. La race n’ existe que chez les primitifs comme vous, sinon votre  » ligue arabe  » Uma » malgré arabe  » sont des organisations sur bases raciale, donc on a réfléchi et sommes certains d’ être dans le juste!

    • Vous écrivez « nous supprimons les vocables arabes »
      Ainsi donc vous ne parlerez plus kabyle.
      Quelques très petits exemples:
      -vous ne direz plus Kabyle qui est un mot arabe « tribus ».
      -vous ne pourrez plus compter car arabe
      -vous ne direz plus Kahina mot arabe,
      -…etc, etc, etc
      Heureusement qu’en France on n’est pas aussi bête que votre raisonnement. On va pas supprimer du français et dans toutes presque toutes les langues du monde les mots d’origine arabe transmis par la brillante civilisation Arabo-musulmane qui avait légué au monde entier ses universités, ses hôpitaux, sa médecine, ses philosophes, ses sciences, les mathématiques, la boussole, l’astrolable, on ne va pas changer bcp de noms d’étoiles et effacer ces plus de 500 mots arabes qu’on utilise toujours que sont amiral, arsenal, café, sucre,jupe, chemise, orange, limonade, sorbet, chiffre, algèbre, chimie, etc etc etc. On ne va pas supprimer aussi les alghoritmes qui sont la base de la science d’aujourdhui l’intelligence artificielle. Et ainsi il n’y aura plus de voitures, plus de trains, plus d’avions, plus de fusées, …ect.
      Vous êtes de ceux qui croient que le monde arabe ne nous donne que son pétrole son gaz ses minerais… etc. Détrompez vous.
      Jamais dans l’histoire de l’humanité une civilisation n’a atteint un tél degré et apporté tant aux hommes. Des historiens, des hommes de sciences honnêtes ont reconnu et reconnaissent que l’Europe est la fille de l’islam car l’apport arabo-musulman avait permit sa renaissance et influencé bcp de ses Lumières comme Voltaire ou Goethe et de nombreux autres. Réfléchissez.

    • Mieux il ne supportait pas ces gens qui remettaient en cause son histoire, ses parents et grand-parents, ses ancêtres, son héritage culturel et religieux. Il n’ignorait pas que leur idole ancien chanteur qui a mal tourné devenu président à vie du MAK, avec les mêmes méthodes que le FLN fondé aussi par des kabyles, était en lien avec le sionisme. Un secret pour personne. Grave.

  4. J’ai meme entendu un discours de Bouteflika revendiquant l’Algérianité de Saint Augustin. C’est dans la nature du régime que d’englober et digérer les eléments lui échappant. L’Amazighité n’est pas une variante de l’Algérie arabe. Elle est alternative. Pendant que l’Agérie arabislamique cherche son ancrage identitaire dans le devoir islamiser ses valeurs, l’Amazighité est dans les valeurs intrinsèques endogènes. La « Oumma » est autant ennemie de la nation que les colonnes de chars occupants, car elle detruit dès les fondements l’archétype autochtone.

    Je fréquente assidument le journal Marianne et malheureusement cet article n’est pas accessible au débat, ni sur la page Facebook de cette femme. Comme toujours l’Algérie/arabo-islamique par défaut- la France-Arabie veille au grain- se légitime toute seule et defend le fai-accompli.. Quand on dit Algérie il faut lire celle dessinée par la constitutionnette qui met au sommet le devoir de s’arabiser pour etre citoyen et d’etre islamiques de force comme une sorte de fatlité parce que benbadis le kouliglis avait nécessité de raccourcis pour servir ses maitres. Donc Macron est mon Président, oui je dis bien la France est beaucoup plus proche de la Kabylie que ne l’est l’Algérie arabislamique, inutile de feindre cela quand on a un regard rationnel, les soldats qui ont assassiné en Kabylie après la guerre ne viennet ni d’Erope ni d’Israel mais d’autres régions algériennes. Pas un seul islamiste ou laic n’avait position contre le massacre de 63 ni celui de 2001, ni pour Mecili ni pour les assassinats ciblés des opposants et leurs familles. Les valeurs font les peuples. Nos valeurs ne sont ni reconnues dans la constitutionnette ni chez les algériens qui préfèrent le Caire ou l’Irak que la culture Kabyle. Notre vision du monde differt, là où l’on vharit la force en kabylie c’est l’horizontalité qui prime. Notre découpage administratif est l’Araches et pas « wlaya » mais l’Etat arabe ethero-dirigé veut imposer l’islam comme filtre et épée de Damoclès. En Kabylie l’islam n’est pas obligatoire- meme si le prophète serait kabyle, car la liberté individuelle en termes de religion est un fait acquis culturellement. Or les arabes ou arabisés ont assimilé leur islamisté comme socle primaire. Cette dame doit cesser de se mentir et faire dans la récupération car ce genre de discours je l’entendais meme de bouteflika qui revendiquera Saint Augustin pour vendre son image de « musulman tolérent », puis jurer que Thamazight ne sera jamais langue d’État algérien. En effet, C’est ce que font les nouveaux patrons d’ Algérie, reconduisant les pratiques de boukharouba et benbadis ils  » tolèrent  » mais veillent à la superposition des cultures, donc des peuples. Il ne faut pas s’ étonner si les petits émirats contrôlent les hommes politiques et leurs caisses quand vot r archétype est en leur possession vous êtes leurs esclaves. C’est dans la nature du régime que d’englober et digérer les éléments lui échappant. L’Amazighité n’est pas une variante de l’Algerie arabe. Elle est alternative. Pendant que l’Algérie arabislamique cherche son ancrage identitaire dans le devoir islamiser ses valeurs, l’Amazighité est dans les valeurs intrinsèques endogènes. La « Oumma » est autant ennemie de la nation que les colonnes de chars occupants, car elle detruit dès les fondements l’archétype autochtone Quand on a pas la meme éthique on est pas le meme peuple.

    Cela semble un paradoxe mais un laïc français comme Camus reconnait les valeurs humaines et démocrates chez les Kabyles, alors que benbadis l’assimilationniste nie l’existence de la Berbérité pour la subordonner au devoir de s’arabiser pour rentrer dans le moule du bureau arabe fonctionnel au colonialisme. En effet il demandait le rôle de kapo sur la « oumma ». Bien dit Macron. Entre Oumma et Kabylie le choix est sans doute pour la primauté de la Kabylie coeur vibrant de Thamzgha sur l’Algérie arabe imposée par De Gaulle- dixit Mehri.

  5. Vous écrivez que c’est « l’idéologie arabo islamiste qui, faut-il le rappeler à Razika Adnani, a déjà provoqué la mort et la destruction de quelques pays arabes. ». C’est Faux.
    Votre haine vous rend aveugle et sourd mais pas muet. Ce qui détruit les pays arabes c’est la dictature militaire. Quant à l’Arabité ou pas de la langue kabyle supprimer les mots arabes qu’elle contient a plus de 70% dont bcp de mots d’arabe littéraire et après on verra. De même, essayez de supprimer l’origine ethnique sémite des kabyles que reconnaissent tous les historiens, archéologues et spécialistes de la question. Réfléchissez.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici