Le docteur Fekhar a été tué par racisme

La dépouille de Kamel Eddine Fekhar
La dépouille de Kamel Eddine Fekhar

ALGERIE (TAMURT) – Entre 2004 et 2019, le docteur Fekhar était constamment poursuivi en justice de manière permanente. Lui-même ne savait pas dans combien d’affaires la justice coloniale a inventé contre lui. Il a séjourné en prison au moins quatre fois et pour des durées de plusieurs mois.

Kamel Eddine Fekhar était, avant tout, un militant de la cause amazighe. Il était le premier à se lever contre les « dignitaires religieux mozabites », qui roulent pour le régime. Au FFS, il était très estimé par Hocine Aït Ahmed. Il l’avait nommé à la direction nationale. En 2009, alors que Fekhar était en prison, Aït Ahmed avait alerté tous les responsables et ses amis à l’ONU. Un acte qui démontre à quel point l’homme historique kabyle estimait le Mozabite, Dr Fekhar. Les décideurs algériens n’ont pas supporté de voir Fekhar se rehausser sur la scène internationale.

Ainsi, les « dignitaires religieux mozabites », qui roulent pour le DRS, se sont rendus à Alger et ont réussi à manipuler Karim Tabbou, qui était à l’époque le numéro deux du FFS. Tabbou aussi était jaloux de Fekhar à qui Hocine Aït Ahmed s’intéressait. La visite des « dignitaires religieux mozabite », était une occasion, ou plus exactement une excuse, pour Tabbou pour radier à vie du FFS le Dr Fekhar. Aujour’dhui, ce même Tabbou est, malheureusement, lui aussi derrière les barreaux. Kamel Eddine Fekhar n’a jamais renoncé en dépit de sa radiation du FFS. Il a compris que seule l’indépendance du pays des mozabites sauvera sa communauté.

Fekhar avait multipliait les activités politiques. C’est ainsi que le régime d’Alger a opté pour l’élimination physique de ce militant. Fekhar a été assassiné par les services de sécurités le 28 mai 2019. Un assassinat politique aux relents racistes.

Nadir S.