Les Australiens veulent en finir avec les islamistes radicaux

2
Manifestation contre l'islamisme radical en Australie
Manifestation contre l'islamisme radical en Australie

AUSTRALIE (TAMURT) – Le Gouvernement australien continue sa lutte contre l’intégrisme islamiste en optant pour une politique zéro tolérance, appliquée envers les intégristes islamistes susceptibles de commettre des attentats terroristes sur son territoire. Le Gouvernement de ce grand et beau pays ne veut pas vivre ce que certains pays européens, comme la France et la Belgique, sont entrain de vivre avec l’implantation de réseaux terroristes actifs et dormants.

Le Gouvernement australien est passé à l’acte avec l’expulsion des islamistes radicaux, comme annoncé en 2016 à la presse de ce lointain pays, par la première ministre. « Je suis fatiguée que cette nation s’inquiète de savoir si nous offensons certains individus ou leur culture… Notre culture, s’est développée depuis plus de deux siècles après tant de luttes, d’épreuves et de victoires par des millions d’hommes et de femmes qui ont recherché la liberté », a déclaré sans ambage la première ministre australienne. Des déclarations à l’époque qui ont été relatées par la presse du monde entier. Depuis, le ton s’est endurci contre les islamistes établis en Australie. L’apprentissage de la langue anglaise est devenu une obligation pour chaque nouveau arrivé et une condition pour la délivrance de la carte du séjour.

Les mosquées sont très surveillées et contrôlées par les services de sécurité et municipaux, en Australie. La délivrance de visas pour les demandeurs musulmans est au compte goûte. « C’est à eux de s’intégrer à notre culture et non pas le contraire », avait, pour rappel, déclaré la première ministre qui a affirmé que des mesures fermes seront prises et entièrement assumées par le Gouvernement australien. La première ministre était claire : « Si vous voulez faire partie de notre société, apprenez notre langue ».

Une politique qui semble porter ses fruits. L’Australie reste pour le moment un pays prospère loin de la menace islamiste et terroriste. Même avec une menace faible, le Gouvernement australien ne lâche rien. Il maintient la pression sur les islamistes qui sont souvent expulsés pour la moindre erreur.

L’exemple australien est à méditer par les pays occidentaux. Que celui que veut vivre comme islamiste rentre chez lui ou émigre dans les pays du golfe.

Nadir S.

2 COMMENTAIRES

  1. Azul. momo les mak c’est les plus nobles sur la planète terre,les dignes fils de la fierté de la Kabylie qui veulent être juste eux même et Kabyle rien d’autre .réveille toi et change de pseudo si non momo ne se réveillera jamais de son lent sommeil d’aliéner.tanemirt.

  2. Sauf en Algeristan on fait une aberration où d’une part la constitutionnette interdirait l’usage de la religion à des fins politiques pour la forme mais de fait l’Etat arabe fait une dérogation aux islamistes du régime qui en compte au moins deux partis. Que dire de la pléthore de TV- parait il où du matin jusqu’au soir distillent le verbe féodal. On a tenté d’institutionnaliser l’islamisme par tous les moyens, par les imams para-étatiques moralisateurs puis on est allés jusqu’à leurs faire distribuer les masques. Dans un pays qui compte 4 millions de fonctionnaires.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici