Le pouvoir algérien veut éviter la commémoration du 14 juin

1
Marche du 14 juin
Marche du 14 juin

ALGERIE (TAMURT) – Le pouvoir algérien ne sait pas comment remercier le coronavirus pour lui avoir épargné cette année les manifestations du 20 avril pour indépendance de la Kabylie. Une autre date hante les esprits des décideurs. Il s’agit du 14 juin, le jour du divorce officiel entre la Kabylie et l’Algérie.

Pour éviter cette date, il semble que le confinement soit maintenu jusqu’au 15 juin, afin d’éviter cette date. Certains militants proposent même que les Kabyles organisent des activités pour cette date afin de défier les décideurs du régime colonial. Le 14 juin est la deuxième date importante en Kabylie, après le 20 avril. C’était le jour ou les Algériens ont chassé les Kabyles d’Alger comme s’ils étaient des envahisseurs.

Des prisonniers ont été même libérés pour massacrer les Kabyles, le jour de la marche à Alger. Au lendemain de cette date, le MAK, autonomiste, a vu le jour. C’était inévitable. Les Kabyles ont tout fait pour mener un avenir en commun avec les Algériens, mais ces derniers ont toujours considérés les Kabyles comme un peuple étranger.

En Algérie, la gestion de la pandémie répond aussi à un calendrier politique. On cherche à comprendre pourquoi l’Algérie était le dernier pays au monde à couper ses liaisons aériennes avec la Chine, la France et l’Italie ? Surtout quand on sait que les premiers cas de contaminations étaient des gens revenus de Chine de France et d’Italie.

Nadir S.

1 COMMENTAIRE

  1. Azul. Mes cousins et mes oncles sont morts pour cette âne j’ai rie pour rien par naïveté Rabi atirham. Mais ils n’ ont rien compris.faire sortir un chien berger de chez lui et faire inviter un chien bâtard. Tanemirt

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici