Le parlement Libyen officialise la langue tamazight

7
Parlement libyen
Parlement libyen

LIBYE (TAMURT) – Les députés libyens ont publié, le 28 mai dernier, leur décision prise à la majorité d’officialiser la langue tamazight. Pour le Parlement de ce pays amazigh, tamazight a le même statut que la langue arabe à travers toute la Libye.

La langue de Massinissa sera obligatoire dans tous les documents administratifs et officiels dans ce pays. Selon des militants de la cause amazighe, les Libyens, inclus les arabophones, exigent l’officialisation de tamazight. D’ailleurs, même les députés arabophones ont voté oui pour la langue tamazight, le 28 mai dernier au parlement libyen. La décision est historique et a été saluée dans toute l’Afrique du Nord.

Les autorités libyennes assurent même l’enseignement de tamazight dans certaines régions, mais le manque d’enseignants pour cette langue est flagrant. La mise en place d’une véritable académie pour la langue de Matoub Lounès est envisagée afin de promouvoir tamazight, une langue combattue par le régime Kadhafi et certains cercles islamistes fiancés par la Turquie et d’autres pays arabes. La chute du régime de Khadhafi était une bénédiction pour toute l’Afrique du Nord.

D’ailleurs, même dans le Sud tunisien, les peuples autochtones parlent à ce jour tamazight comme à l’île de Djerba. Ils sont très influencés par le soulèvement des Amazighs en Libye et s’organisent eux aussi pour revendiquer leur identité et l’officialisation de leur langue tamazight. Notons que phonétiquement, tamazight de Libye est très proche de la langue kabyle.

Nadir S.

7 COMMENTAIRES

  1. Ce n’est que mon humble avis,c’est juste un rappel.Car j’estime
    que frères amazighs libyens sont assez lucides pour ne pas tomber
    dans le piège.Attention ATTENTION imazighen (berbères) de
    Libye ne déposez pas les armes ,ne rendez en aucun cas les
    armes (COMME L’ONT FAIT LES NAÏFS KABYLES DU FFS 1963,)
    même si Tamazight demeurerait officielle pendant 10 ans.Les arabophones
    changeront d’avis aussitôt que vous êtes faibles,c’est a dire
    désarmés.Je vous assure qu’ils vont vous humilier pire qu’en temps
    de KHadafi. Apprenez les leçons du passé,les arabes ne tiendront
    jamais leur parole quand ils se sentiront forts.Toutefois ,contre
    toutes attente, l’officialisation de Tamazight reste une très
    bonne nouvelle quels qu’en soient les doutes et les intentions des
    uns et des autres.Bon courage

    • Aggawa Azwaw d’accord avec toi .Officialisation avec l’écriture spaghetti ou en tifinagh pour sûr ! En Algérie aussi les gouvernants veulent bien qu’on enseigne tamazight en écriture arabe ou un tifinagh qui nous a mal servi par le passé . On voit les limites du tifinagh au Maroc contrairement à une écriture latine qui seule pourrait nous permettre d’affronter l’arabisme comme l’a souligné notre guide Mouloud Mammeri. Les pan arabistes au pouvoir et leurs sbires savent tout cela et se doutent qu’avec les moyens dérisoires qu’ils concèdent à la promotion de la culture amazigh conjugués à une écriture passéiste et sans ramifications vers l’extérieur pas d’avenir pour notre chère langue. On leur souhaite bon courage aux cousins Libyens quand même en espérant qu’ils comprendront en lisant ces lignes que leurs faux amis n’ offrent sommes toutes, qu’ une impasse folklorique de leur culture. J’espère qu’ils éviteront de se faire rouler une fois de plus par des roublards qui n’ont cessé de nous tromper depuis 14 siècles.

      • Effectivement comme vous l’aviez si bien dit dans votre commentaire, l’écriture dite faussement arabe (en réalité ne l’est pas) est complètement incompatible avec le kabyle en particulier et Tamazight en général. Cela était déjà l’avis des linguistes chevronnés et pas des moindres. Le choix des caractères dits arabes, est un acte colonialiste, idéologico-théologico-politique des pouvoirs archaïques arabo-musulmans de l’Afrique du Nord, qui voudraient nous retarder 1/2 siècle en plus +. Seul le latin, lequel est de prime abord choisi par les spécialistes en la matière(A,P,I), nous ferait gagner le temps perdu. Tifinagh à utiliser en deuxième position surtout dans d’autres domaines ex : (Culture, histoire, poésie, théâtre,littérature,musique,peinture,arts,Affichages dans divers frontons des enseignes des villes et villages afin d’attirer l’œil du touriste et marquer ainsi l’historicité des caractères anciens de Tifinagh. Pour ce qui est la technologie et les sciences pour l’instant seront pris en charge par l’anglais, français et en essai par le kabyle latin, et pourquoi pas avec Tifinagh dans un siècle ou deux.
        Pour l’instant, du fait que l’on est très en retard les caractères Tifinaghs, ne pourront rien faire pour nous dans la conquête du développement. De grâce surtout pas l’arabe qui disparaîtrait propablement avec la fin du pétrole.L’arabe aurait pu disparaitre si ce n’etait ,ce n’est pas l’islam.Àbon entendeur !

      • Effectivement
        comme vous l’aviez si bien dit dans votre commentaire, l’écriture
        dite faussement arabe (en réalité ne l’est pas) est complètement
        incompatible avec le kabyle en particulier et Tamazight en général.
        Cela était déjà l’avis des linguistes chevronnés et pas des
        moindres. Le choix des caractères dits arabes, est un acte
        colonialiste, idéologico-théologico-politique des pouvoirs
        archaïques arabo-musulmans de l’Afrique du Nord, qui voudraient
        nous retarder 1/2 siècle en plus +. Seul le latin, lequel est de
        prime abord choisi par les spécialistes en la matière(A,P,I), nous
        ferait gagner le temps perdu. Tifinagh à utiliser en deuxième
        position surtout dans d’autres domaines ex : (Culture, histoire,
        poésie, théâtre,littérature,musique,peinture,arts,Affichages dans
        divers frontons des enseignes des villes et villages afin d’attirer
        l’œil du touriste et marquer ainsi l’historicité des caractères
        anciens de Tifinagh. Pour ce qui est la technologie et les sciences
        pour l’instant seront pris en charge par l’anglais, français et
        en essai par le kabyle latin, et pourquoi pas avec Tifinagh dans un
        siècle ou deux.Pour l’instant, du fait que l’on est très en retard les caractères Tifinaghs,ne pourront rien faire pour nous dans la conquête du développement. De grâce surtout pas l’arabe qui disparaîtrait
        probablement avec la fin du pétrole.L’arabe aurait pu ,d’ailleurs,disparaître si ce n’était,ce n’est pas l’islam.

  2. Il était temps. Maintenant tous ensemble pour une Lybie Amazigh démocratique et laïque et joyeuse. Le MAK devrait organiser une manifestation symbolique à Paris pour exiger que les monarchies hideuses baissent les pattes de la Lybie, en attendant de faire cela en Lybie. Rendez vous à Tripoli.

  3. Une très bonne nouvelle pour Tamazight, et pour l’Afrique du Nord entière
    .
    Ce qui est dommage, c’est que ce pays se trouve dans une situation désastreuse, car convoité et cassé par les Puissances impériales et néocoloniales occidentales, qui ont imposé une ‘ guerre de conquête ‘ pour s’accaparer les richesses pétrolières immenses ,… Après avoir cassé, ruiné et pays l’Irak, la Syrie, les Occidentaux visent la Libye. Bref.

    Avec Tamazight , la langue unificatrice, l’introduction massive et généralisée de l’Anglais, la langue universelle, des hautes technologies, de la recherche scientifique, et fondamentalement et primordialement en mettant fin aux Régime dictatoriaux militaires et mafieux,, qui écrasent les populations civiles et saccagent ces malheureux pays. Car ‘ la question principale, générale et globale ‘, c’est la ‘ question politique ‘, en l’occurrence ‘ la question du pouvoir ‘. C’est dire que tant que ces Régimes dictatoriaux président aux destinées de ces pays, il n’y aura ni libertés, ni justice, ni paix, ni prospérité… rien, oulech, niet !

    • Quelle arrière-pensée se cache derrière cette volonté d’introduction « massive et généralisée de,la langue anglaise, la langue universelle, ….. ; cela rejoint bizarrement la demande des islamistes algériens tels que Mokri du HAMS, qui milite par opportunisme et populisme pour « criminaliser » l’utilisation du français dit il, alors que sa fille étudie en français dans une université canadienne.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici