Bgayet : une bibliothèque au nom de Youcef Zirem

0

KABYLIE (TAMURT) – C’est une grande première dans le monde culturel kabyle. En effet, c’est la première fois qu’une infrastructure porte le nom d’un homme de culture de son vivant. Il s’agit de la bibliothèque de la localité de Taourirt, dans l’Akfadou (dans la wilaya de Bgayet).

Quant à l’écrivain qui a été choisi pour la baptisation de cette bibliothèque, il n’est autre que le célèbre Youcef Zirem, auteur de plusieurs romans, essais et recueils de poésies. Sur le fronton de cette bibliothèque, on peut désormais lire en langue tamazight « Timkerdit (bibliothèque) Youcef Zirem ». L’inauguration a eu lieu, hier, 2 juin en présence de dizaines d’hommes de culture, de militants et de citoyens qui ont tenu prendre part à ce moment historique pour la région et pour la culture kabyle. Le fait que cette bibliothèque porte désormais le nom de l’un des écrivains-journalistes les plus libres et incorruptibles revêt plusieurs symboliques.

En effet, Youcef Zirem n’est pas seulement un écrivain. Il est également un militant qui n’a cessé de dénoncer toutes les injustices, toutes les anomalies et toutes les formes de dictatures qui sévissent en Algérie et ce, depuis ses premiers écrits, non seulement dans la presse, mais aussi dans l’ensemble de ses livres. Un engagement sincère qu’il a payé très cher puisque sa plume qui gênait les faiseurs du malheur des algériens a beaucoup souffert des affres de la censure.

Youcef Zirem n’a pas cessé de changer d’organes de presse du temps où il vivait en Algérie mais, devant la situation désastreuse dans laquelle se trouve la presse algérienne et ne pouvant se faire complice d’une telle machination à peine voilée, Youcef Zirem a fini par quitter l’Algérie, un pays où l’espoir est encore la chose la plus incertaine. Il vit désormais à Paris depuis une dizaine d’années où il continue à se battre autant que faire se peut contre toutes les formes de soumission en Algérie, notamment à travers ses écrits. En plus de plusieurs romans, Youcef Zirem a publié il y a deux ans un livre sur le rebelle Matoub Lounès.

Youcef Zirem est l’auteur de plusieurs romans comme : « La vie est un grand mensonge », « La porte de la mer », « La cinquième mascarade », « L’homme qui n’avait rien compris », « Les étoiles se souviennent de tout » … Son premier recueil de nouvelles, « L’âme de Sabrina » a été publié en Algérie il y a un peu plus de vingt aux éditions « Barzakh ». Youcef Zirem a, en outre, publié des livres pour dénoncer la dictature qui dirige l’Algérie depuis 1962. Il a animé, pendant plusieurs années, une émission littéraire « Graffiti » sur Berbère Télévision.

Tarik Haddouche

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici