Le pouvoir algérien avait tracé les frontières avec la Kabylie le 14 juin 2001

3
Marche du 14 juin
Marche du 14 juin

ALGERIE (TAMURT) – 19 ans après la douloureuse marche des Kabyles sur Alger, aucun Algérien ne l’évoque. Seuls les Kabyles continuent à faire le deuil de cette journée historique. Le Hirak algérien ne considère pas les Kabyles comme Algériens.

Le 14 juin 2001, les prisonniers furent libérés pour empêcher les Kabyles de se rendre à Alger afin de déposer leur Platte forme pour l’édification d’un Etat algérien démocratique. Une loi a été même signée par Benflis à l’époque qui interdit de manifester à Alger et elle est en vigueur à ce jour. Alger est toléré pour le Hirak mais pas pour les Kabyles. Le 14 juin était la dernière et ultime leçon pour une bonne partie des Kabyles. Ils ont compris que jamais ils seront Algériens une simple raison; ni le régime ni le peuple algérien ne les acceptent.

Ainsi, l’interdiction de la ville d’Alger aux Kabyles était en réalité une délimitation des frontières avec les Kabyles. Certains Kabyles ont tenté depuis, toujours en 2001, à se rendre à Alger, mais ils ont été refoulés du côté de Thenia. Donc les frontières entre l’Algérie et la Kabylie ont été tracées par le pouvoir algérien. Il faut que les Kabyles les acceptent. Il suffit juste d’organiser un référendum d’autodétermination. C’est aux Kabyles de choisir de rester Algériens ou de prendre leur indépendance. C’est un droit onusien que l’Algérie défend pour les Palestiniens et l’organisation du Polisario.

Pendant les événements du printemps noir, il était question de créer un mouvement indépendantiste, le MKL (Mouvement pour la Kabylie Libre), on se demande d’ailleurs pourquoi une telle occasion est ratée… Juste après la marche du 14 juin le MAK a été créé. Aujourd’hui, une majorité de Kabyles adhèrent au projet de libérer la Kabylie. Tôt ou tard, la Kabylie sera libérée et son peuple triomphera. Le chemin est long, mais la victoire est certaine.

Nadir S.

3 COMMENTAIRES

    • C’est la Sècurité Militaire qui a lancé cette information dénuée de tout fondement. Les kabyles agents du régime, hier comme aujourd’hui participent au crime, ca c’est une vérité

    • C’est la Sècurité Militaire qui a lancé cette information dénuée de tout fondement. Les kabyles agents du régime, hier comme aujourd’hui participent au crime, ca c’est une vérité

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici