Bgayet et Tizi Ouzou : des émeutes et des arrestations

1
Affrontement entre les Kabyles et la police coloniale algérienne, Bgayet, le 20 juin 2020
Affrontement entre les Kabyles et la police coloniale algérienne, Bgayet, le 20 juin 2020

KABYLIE (TAMURT) – Bgayet et Tizi Ouzou ont vécu une journée mouvementée en ce vendredi 19 juin, consacrée à la relance des marches du vendredi visant à exiger un changement radical du système politique qui dirige l’Algérie depuis 1962. Les marches ont été réprimées et de nombreux manifestants ont été arrêtés ou blessés.

Les interpellations de manifestants ont eu lieu aussi bien dans les chefs-lieux de wilaya de Bgayet et Tizi Ouzou que dans d’autres villes de Kabylie comme les Ouadhias. Dans la ville des Ouadhias, trois militants ont fait l’objet d’arrestations, selon l’avocat et activiste politique Madjid Hachour. Il s’agit du militant Massi Bouchetta et de ses accompagnateurs.

Dans la ville de Bgayet, il y a eu des émeutes notamment et des affrontements parfois violents entre la police et les manifestants. D’ailleurs devant la détermination des manifestants à ne pas lâcher prise, les policiers ont fini par se retirer un peu après 15 heures. Des nombreux citoyens affluaient de toute part, vers la ville de Bgayet, pour soutenir les manifestants auxquels on a interdit de manifester. Mais avant cela, les policiers sont intervenus et selon de nombreux militants, on déplore de nombreux blessés parmi les manifestants.

Selon de nombreux témoignages, les scènes vécues en ce vendredi en Kabylie rappellent à tous points de vue celles de l’année 2001 mais fort heureusement cette fois-ci, il n’y a pas eu de manifestants tués. On déplore uniquement des blessés. En fin d’après-midi, les manifestants n’ont pas encore quitté les grandes villes de Kabylie. A Bgayet, la marche a bel et bien eu lieu malgré le fait que des émeutes se sont poursuivies durant l’après-midi notamment au niveau de la Place « Said Mekbel » et devant le commissariat central. Des slogans hostiles au pouvoir algérien ont été scandés inlassablement par les manifestants.

Tarik Haddouche

1 COMMENTAIRE

  1. Azul. Arrêtez alakvayel de vous mêlez de cette Ane j’ai rie et de se Harok sa nous ne concerne pas .on a marre de se sang qui coule pour les autres .unissons nous uniquement pour la Kabylie si vous voulez vraiment déboulonner cette bande de voyou qui se croient des chouakers de ses pays d’anejairies. Tanemirt

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici