Bgayet et Tizi Ouzou : rassemblements pour exiger la libération des détenus

1
Prison

KABYLIE (TAMURT) – C’est désormais la grande mobilisation aussi bien à Bgayet qu’à Tizi Ouzou pour la libération des manifestants arrêtés, vendredi dernier, lors des marches qui ont eu lieu dans ces grandes villes dans une ambiance d’émeutes et de chasse à l’homme.

A Bgayet, on parle de 12 manifestants qui sont placés en garde à vue alors que d’autres sources évoquent le nombre de 30 manifestants arrêtés et non encore libérés. Un appel a donc été lancé hier pour la tenue d’un rassemblement de protestation aujourd’hui, dimanche, au niveau de la place Said-Mekbel à partir de dix heures. Les initiateurs de cette action de protestation précisent, en outre, que ce sit-in sera suivi d’une marche vers le tribunal où un autre rassemblement est programmé visant à soutenir les douze militants arrêtés. Ces derniers, pour rappel, devront comparaitre devant le procureur aujourd’hui. Les militants dont il s’agit sont : Dalil Yamouni de Sidi Aich, Ouchene Abdellah de Taskriout, Boudjemaa Zinedine de Bgayet, Maouchi Mahfoud de Semaoun, Alloui Tarek de Toudja, Kali Fares de Semaoun, Ben Abdelhak Lamine de Semaoun, Saidani Yanis, Aftis Zalou de Merdj Ouamane, Bouazzoug Jugurta de Sidi Ali Lebher, Rafik Idir de Djebira et Zaidi Aklil de Bgayet. Il faut rappeler que les activistes en question sont en garde à vue au niveau du commissariat central de la ville de Bgayet depuis vendredi dernier. Les organisateurs précisent que le port de la bavette est obligatoire et avertissent qu’il faudrait rester pacifiques dans tous les cas de figure.

Dans le même sillage, un autre appel a été lancé pour un autre rassemblement dans la ville de Tizi Ouzou où plusieurs manifestants ont également été arrêtés lors de la marche de vendredi dernier. « Dans la journée du vendredi 19 Juin 2020, lors de la manifestation pacifique qui a lieu dans la ville de Tizi-Ouzou, plus d’une centaine de manifestants pacifiques ont été arrêtés, plusieurs ont été relâchés dont des femmes et des enfants », soulignent les initiateurs de l’action de Tizi Ouzou en précisant que parmi les citoyens arrêtés, beaucoup ont été mis en garde à vue et seront présentés aujourd’hui, dimanche 21 juin 2020 devant le procureur. Il s’agit de Hamroun Amar, Takfarinas Ameziane, Hassan Farsi, Fateh Kaced et Rafik Mebtouche, etc. Cinq autres manifestants ont été relâchés tard dans la nuit de vendredi dernier mais ils ont été convoqués pour aujourd’hui aussi. Il s’agit de Drioueche Yazid, Salhi Malik, Salim Souibes, Ahmed Bareche et Younes Bekkal. « Nous lançons un appel à tous les citoyens de Tizi-Ouzou, les organisations politiques, syndicales et le mouvement associatif à la solidarité et à la mobilisation, et venir participer massivement au rassemblement prévu aujourd’hui dimanche 21 juin 2020 à partir de 8H00, devant le tribunal de Tizi-Ouzou ». L’objectif de ce sit-in consiste à exiger la libération de tous les détenus d’opinion à Tizi-Ouzou et à l’échelle nationale, concluent les organisateurs de cette action de protestation.

Tarik Haddouche

1 COMMENTAIRE

  1. Le répression est le plus grand programme du Régime dictatorial militaro-mafieux, depuis 1962….
    .
    Arrestations arbitraires, intimidations et menaces, harcèlements et. chantages, tortures et autres sévices, assassinats politiques, tueries et massacrés, toutes sortes de ‘ mises à mort ‘….

    À quoi s’ajoutent les manipulations et les provocations, La ‘ fabrication ‘ de faux-opposants, l’instigation de pe partis-satellites et des associations-relais, de ‘ retournement ‘ par le soudoyement , ouruse et/ou la force, la ‘ zaimisation-héroïsation ‘ ou la répression-alibi, calculée, par la ‘ case prison ‘ qui donne de ‘ l’aura, de ka légitimité ‘….

    Le Concepteur-ordonnateur-opérateur principal de la répression et des manipulations et provocations …. c’est la SM-DRS, qui est la Police politique secrète de la Junte militaire régnante…

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici