Le militant Amar Acherfouche sauvagement tabassé par la police algérienne

3

KABYLIE (TAMURT) – Le militant et opposant politique, Amar Acherfouche, de la localité de Tigzirt, avait échappé à une mort certaine, le vendredi dernier, à la ville de Tizi Ouzou.

Parti pour manifester, les services de sécurité l’ont repéré et l’ont sauvagement agressé. Plus de cinq policiers des services des renseignements généraux se sont acharné sur lui, sans aucune raison. Les policiers lui ont donné des coups de pieds. Amar Acherfouche, jeune universitaire et militant pacifique et pacifiste, a eu plusieurs fractures au niveau du tibia des deux pieds. Il souffre de douleurs atroces, mais il garde le moral, selon un de ses amis qui a pris attache avec notre Rédaction. Amar Acherfouche était beaucoup plus un militant humanitaire et culturel que politique. Il est connu pour son engagement depuis son jeune âge. Il milite contre le pouvoir, sur le terrain depuis 30 ans, sans chercher le moindre privilège. L’année passée, il a été repéré dans une marche à Alger par la police politique et il a été jeté à la prison d’El Harrache, durant six mois, sous le motif qu’il portait sur ses épaules un drapeau amazigh. « Les services de sécurité se sont acharnés contre lui alors qu’il est un simple militant qui n’a jamais fait de mal même pas à une mouche.

Amar est pieux. Il est très estimé à la région de Tigzirt. Il a tous les moyens matériels pour vivre une vie paisible et il a les moyens de vivre dans n’importe quel pays du monde, mais il a choisi de rester dans son village et son pays pour mener un combat sans relâche sur le terrain et rester humble avec les siens. Ce sont des gens sincères comme lui qui dérangent le pouvoir », témoigne un militant du RCD.

Nadir S.

3 COMMENTAIRES

    • Ceux que tu appelles les intégristes Kabyles ne sont pas Kabyles mais en voie d’araboislamisation . Ce sont le même genre d’individus qui font qu’aujourd’hui la majeure partie de la population est « arabiaisée » dans toute l’Afrique du Nord.
      Quand je parle des Kabyles surtout les militants de la cause c’est sous entendu qu’il s’agit des résistants à l’ennemi et non les harkis . Ok mr Momo ?

  1. Le problème est que les ont un esprit moyenâgeux mais des moyens ultra modernes+ des conseillers ,fournis par qui on sait pour les raisons interactives qu’on connaît , tandis que les comme Amar Acherfouche ont l’esprit ouvert du 21ème siècle mais les moyens de riposte de l’âge de pierre +un silence assourdissant de la part des médias internationaux . Un injuste équilibre des forces !

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici