Matoub : Abdennour Abdesselam corrige Ferrad

6
Abdennour Abdesselam
Abdennour Abdesselam

KABYLIE (TAMURT) – L’écrivain et militant de la cause berbère Abdennour Abdesselam a qualifié Mohand-Arezki Ferrad de missionnaire déformateur qui a été mandaté sous Bouteflika pour s’opposer à la transcription de la langue tamazight en caractères latins au bénéfice des caractères arabes.

Abdennour Abdesselam a rappelé que sur cette question, il a eu à affronter plus d’une fois Ferrad sur des plateaux de télévision. « Le revoilà, écrit Abdennour Abdesselam, qui se noie dans une diatribe cannibalesque à l’égard de Matoub Lounès ». Abdennour Abdesselam rappellent que le rendez-vous est bien choisi : « Ferrad réapparaît en cambrioleur de conscience dans une récente vidéo bien préparée tout juste pour brouiller les commémorations en hommage à Matoub organisées partout dans le monde où réside la diaspora amazighe. En objectif de quoi, il tente de dépouiller Matoub Lounès de sa non religiosité pour en faire un musulman invétéré ». « Quelle grotesquerie ! », s’exclame Abdennour Abdesselam qui rappelle que pour ce faire, Ferrad ose détourner le sens d’un vers d’une de ses chansons où Lounès dit : « ay itbir n cceṛq ṣiweḍ-asen lexbaṛ yellan » (va pigeon voyageur annonce la nouvelle au monde arabe). Sauf que Ferrad n’a rien compris ou fait mine de ne rien comprendre (c’est devenue sa spécialité) à ce vers, ajoute Abdesselam. Ce dernier explique que Lounès prononce en effet ce vers mais pour annoncer diplomatiquement au monde arabe que très justement « nous ne sommes pas des arabes sans que sa pensée ne fasse dans la xénophobie ».

« Le missionnaire Ferrad ne s’arrête pas là. Il va jusqu’à jurer par tous les diables de la terre que Lounès Matoub baigne non pas seulement dans la culture orientale mais que son âme est profondément orientale. Le jurement ne lui suffit pas. Alors loin s’en faut, Ferrad interprète l’appréciation que vouait Lounès au grand Dahmane El Harrachi (une appréciation que nous partageons avec lui) comme appoint et appui à sa lamentable démonstration de l’arabité de notre chanteur contestataire », ajoute Abdennour Abdesselam qui explique que l’insolent fracas de Ferrad est dans le fait qu’il veut ignorer au forceps que Dahmane El Harrachi, d’une part n’est pas un arabe mais un algérien et d’autre part il ne chante pas en arabe scolaire et oriental mais en cette langue à soubassement structurel de langue amazighe.

« Les orientaux eux-mêmes ne comprennent pas cette langue qu’ils dénient aux algériens. Bref ! Ferrad, ce mandaté à toutes les missions de râtelier fait feu de tout argumentation pitoyable pour tronquer la conscience amazighe Matoubienne en un simple accident de parcours scolaire dans un établissement situé à Dellys. Aller jusque là, signifie que Lounès Matoub dérange encore et la seule évocation de son nom fait trembler les faiseurs de fausses identités », indique Abdesselam avant de conclure : « Tant mieux pour nous et tant pis pour eux (Ferrad avec eux) et nous les assurons que le train de notre combat identitaire n’a pas de station finale. Dansez dans le camp de vos commanditaires Mr Ferrad ! Personne ne descend ».

Tarik Haddouche

6 COMMENTAIRES

  1. L’ unique déclaration de Matoub à ce sujet est claire comme l’ eau de source elle dit ceci:
    « JE NE SUIS PAS ARABE ET JE NE SUIS PAS OBLIGÉ D’ÊTRE MUSULMAN « !

  2. Je relis la traduction de Mass Haddouche mais trouve que elle n’est pas correcte.
    « ay itbir n cceṛq ṣiweḍ-asen lexbaṛ yellan » (va pigeon voyageur annonce la nouvelle au monde arabe).
    A mon avis la pharse se traduit par  » Oh pigeon venu du Moyen Orient , ramene leur la nouvelle  » .
    Je ne sais le contexte de cette chason du Feu Matoub mais en tout cas la phrase n’as pas ete traduite corrctement. Mon opinion personelle.

  3. Ce larbin, qui porte sa haine de soi, en bandoulière, comme mouloud kacem n’ait Belkacem, ces « mousta3ribines », comme on les appelle, sont les béquilles, les piliers du pouvoir en kabylie. Ces laquais a l’esprit sclérosé, sont là pour desinformer, pour casser toute dynamique unitaire qui risque d’advenir autour d’une idée ou d’un personnage fédérateur comme Matoub. Leur langage consiste à entretenir le flou, à rendre vraisemblable le mensonge, a donner l’apparence du vrai a du faux. Ils sont les chiens de garde du système destinés à perpétuer la servitude, l’humiliation en enchaînant l’esprit du peuple kabyle. C’est dommage que la fondation Matoub Lounes, dominé par Malika Matoub, ne se charge pas de remettre les pendules à l’heure surtout qu’il y’a actuellement une tentative éhontée de récupérer la mémoire de Lounes par les islamistes de Rachad, a leur tête, le propagandiste Zitout qui lui aussi parle de Lounes comme musulman.

  4. En effet, l’ État étant occupé par la junte arabiste à besoin de discréditer la culture ancestrale pour que puisse se consolider cette Algérie arabe par défaut.
    Le RCD et le FFS ont été complices par leurs silence et particulièrement le fait d’ assumer l’ arabite’ islamite’ comme faisant partie des  » constantes « !
    L’ histoire vous jugera pour ce qui est fait mais aussi ce qui n’ a pas été fait.

  5. Azul . Bonjour . Drôles de concitoyens kabyles , là où il y a un fils de va nu pieds ou un renégat de ses origines en mal de popularité , il vient déverser sa haine sur Matoub , sur Da el Mouloud , sut untel , et un autre , et vous tombez dans le piège de la polémique stérile . je n’arrive pas à comprendre cette attitude , ce tout cela relève d’une méthode d’agir bien réfléchie de la part des esprit bâthistes , nous occuper par des sujets complètement passionnels afin de ralentir la progression de la cause amazigh dans la conscience des Algériens et du Maghreb d’une manière générale . Athetsakem awal iyeqoujan – hachakoum . dhina iguestouqouth aseglef .

    • La cause amazighe dans la conscience des Algériens !! Il faut arrêter de fumer la moquette… C’est néfaste pour la santé mentale.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici