Edition : nouveau livre de Boualem Sansal

4

(TAMURT) – Le plus grand écrivain algérien vivant, Boualem Sansal, vient d’éditer un nouveau livre en France. Deux nouveautés caractérisent cet ouvrage : cette fois-ci, il ne s’agit pas d’un roman mais d’un essai coécrit.

Le livre est intitulé : « France-Algérie: Résilience et réconciliation en Méditerranée ». L’ouvrage est l’œuvre de Boualem Sansal et de Boris Cyrulnik. Il s’agit d’un regard croisé de deux sommités intellectuelles. Un essai à deux voix et quelles voix ! Dans ce livre, l’histoire de l’Algérie est dépeinte « comme une de ces entreprises humaines qu’on ne comprend qu’en mesurant le rôle structurel de la violence dans les sociétés ».

Loin des discours officiels, parfois sans ménagement, les deux prestigieux écrivains invitent à redécouvrir l’Algérie et les Algériens, la manière dont ils ont mené ou subi leur histoire, fabriqué leurs héros, conquis leur indépendance – pour le meilleur et pour le pire, entre terrorisme et résistance, fanatisme et corruption, violence et soumission, précise-t-on dans la présentation du livre. Il s’agit, est-il expliqué, d’un livre nécessaire pour sortir des mensonges et des hypocrisies, et penser à bras-le-corps une situation complexe, pour les Algériens comme pour les Français et imaginer peut-être, une fois éclaircis les vieux différends, d’oublier l’amertume et les ressentiments pour rendre possible une amitié entre peuples capables de se reconnaître pour ce qu’ils sont, ayant cessé de se leurrer sur le passé.

Un livre qui est indiqué à plus d’un titre. Boris Cyrulnik est un neuropsychiatre dont le regard est incontestablement nouveau et lucide. C’est un auteur qui a publié plusieurs livres à succès. Parmi ses ouvrages, on peut citer : « Psychothérapie de Dieu » et « La nuit, j’écrirai des soleils ». Quant à Boualem Sansal, il n’est plus à présenter. Ecrivain et essayiste, Boualem Sansal a connu un immense succès dès la parution de son premier roman « Le serment des barbares » aux éditions Gallimard en 1999. Il a reçu de nombreux prix littéraires dont le Grand Prix du roman de l’Académie française. Boualem Sansal est, entre autres, l’auteur des romans : « Rue Darwin », « Le village de l’Allemand », « L’enfant fou de l’arbre creux », « Harraga », « 2084, la fin du monde », « Dis-moi le paradis »… Boualem Sansal est aussi l’auteur de nombreux essais dont : « Gouverner au nom d’Allah », « Poste restante, Alger », « Petit éloge de la mémoire », etc.

Tarik Haddouche

4 COMMENTAIRES

  1. Alghoum azoug sans vouloir offenser votre sensibilité , Tamourt info n’est pas non plus un salon littéraire .Contre le pouvoir est la seule vision que nous puissions avoir car le mur épais de ce régime nous empêche de voir quoi que ce soit d’autre au delà, il nous cache ou gâche l’avenir .Une fois qu’il se sera effondré nous pourrons alors peut être développer un sens critique digne de Sainte Beuve dans des salons feutrés où le gotha de l’intellect pourra enfin s’exprimer librement. Même si je le fais sur un ton volontairement exagéré ,je vous signale que ce régime sans éthique ni vision autre que celle de ses intérêts stratégiques a fait en sorte de réduire le peuple à un néant culturel quasi total et s’adresser comme vous le faîtes à une majorité sans repères, revient à discourir de musique classique et d’opéra avec un ventre affamé qui n’a pas d’oreilles. Il y a des priorités cher ami !

  2. L’Algérie est une création de la France coloniale, et ses dirigeants arabo-islamistes imposés aussi par elle. D’ailleurs le Maghreb dit « arabe » a été voulu, façonné et imposé aux peuples amazighs.

  3. Mis à part la publicité, légitime ou pas c’est votre journal et les lecteurs ne peuvent s’ immiscer, il manque le sens sémantique avec la kabylie, qui ne peut ni se flatter ni déprimer parce que deux auteurs, grands ou moins renommés, l’ un arabe l’ autre psychologue auraient une autre idée de L’ Algérie.
    Je suggère de lire le livre en parcourir les thèses puis les exposer aux lecteurs pour en débattre. Contre le pouvoir n’ est ni une éthique ni une vision stratégique ou philosophique, et vos lecteurs ne sont pas des consommateurs passifs de vérités dispensées en recettes de cuisine.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici