Les Kabyles soupçonnent Karim Tabbou d’islamiste

10

KABYLIE (TAMURT) – La libération de Karim Tabbou, ancien premier secrétaire du FFS et opposant au régime, a été un grand soulagement à travers toute la Kabylie.

Toute la Kabylie était derrière lui pour le libérer, y compris ceux qui ne partagent pas son combat. Si la libération de Tabbou est un soulagement, ses positions souvent ambigües concernant l’islamisme suscitent le doute. La proximité de Karim Tabbou avec certaines personnes islamistes et organisations islamistes n’est pas du goût d’une bonne partie des Kabyles. La dernière déclaration de Said Sadi, lui qui connait bien les arcanes du pouvoir algérien, était un avertissement à certains milieux politiques kabyles qui s’approchent de l’association islamiste, Rachad.

Said Sadi a vu juste. Le complot du régime algérien est de faire « sculpter » sa propre opposition et bien sûr de « l’islamiser ». Et qui dit islamiser l’opposition en Kabylie, dit islamiser la Kabylie, seul bastion ou vraiment les gens sont contre le régime. D’un côté, c’est une stratégie pour essayer de faire de l’ombre aux indépendantistes qui dominent, pour le moment et d’autres parts, réussir d’imposer un islamisme radical en Kabylie à travers des « opposants » triés le volet. La lucidité de Said Sadi est à saluer. En effet, le projet de Karim Tabbou est un danger pour la Kabylie. Les prochains jours nous diront plus sur les vraies intentions de Katim Tabbou et même sur le régime, même si celle de ce dernier est déjà connue.

Nadir S.

10 COMMENTAIRES

  1. Karim Tabou est un opposant acharné à l’indépendance de la Kabylie. Il a certes des accointances avec des leaders islamistes du mouvement harak tout comme Saadi en son temps était allié de bouteflika ou AitAhmed des nationalistes algérianistes.
    Saadi, Tabou ou un autre sont sur une ligne algerianiste qui s’oppose à toute option permettant à la Kabylie de prendre son envol hors du giron algérien. IL peut y avoir des nuances ici ou là entre ces individualités, des interprétations différentes de la laïcité et de la démocratie, mais ils demeurent réunis dans leur politique opposée à l’indépendance Kabyle.

    Les militants du MAK face à ces personnalités se retrouvent dans la même situation que celle des révolutionnaires du FLN en début de la guerre face aux différents partis algériens (manifeste, PPA, Ulémas, PCA). Ces partis avaient certes des différences d’approche en politique mais ils étaient loin de la stratégie révolutionnaire des combattants fln.

    Préférer Saadi cotre Tabou ou l’inverse ne change rien à la question Kabyle. On peut s’allier stratégiquement avec l’un ou l’autre selon la situation ou le problème du moment, mais n’oublions jamais qu’ils sont PAREILS : Blanc bonnet et bonnet blanc.

    Pour faire avancer la cause de la libération de la Kabylie, il faudrait affaiblir l’un et l’autre. Car les deux mettent des bâtons dans les roues du mouvement indépendantiste.

  2. vous publiez juste ce que vous aimez cest pas ca le journalisme , votre journal n est pas objectif ,vous etes racistes vous etes pire que ce pouvoir ,vous censurez les gens qui ne partagent pas votre point de vue

  3. Karim Tabbou porte très bien son nom, le parfait candidat pour pérenniser une société faites de tabous islamistes qui enfoncera les kabyles encore un peu plus vers l’obscurantisme et la régression. Cet individu n’est pas un progressiste, mais tout juste un pion du système qui refuse la victoire des indépendantistes kabyles et qui souhaite rejouer la partie, et que le dit système pourra éventuellement utiliser comme un joker le moment venu.

  4. Tamurt veut à tout prix remettre Said Sadi dans le circuit. On s’attend à des scoops sur l’islamisme de Tabbou, mais on ne nous sert que du Said Sadi. Il vaut mieux être neutre et laisser les gens juger par eux mêmes

  5. NOUS L’ACCUSONS, CARRÉMENT, D’ÊTRE UN ISLAMISTE au même titre qu’Ali Belhadj mais aussi d’être un AGENT D’INFLUENCE des frères musulmans.
    Il est manifestement instrumentalisé par le pouvoir colonial algérien pour devenir un recours si besoin est….
    D’où son passage par la case prison pour lui construire une LEGENDE d’OPPOSANT et une VIRGINITÉ MORALE par rapport à ses commanditaires du système politico-mafieux arabo-algerien.

    • @J.C.A
      Tout à fait, remarque très juste et très pertinente. C’est un subterfuge bien connu, que la France avait d’ailleurs elle-même utilisé pour faire croire que Ben Bella était un opposant, en faisant croire à son emprisonnement, alors qu’il n’était en réalité qu’un pantin articulé par ses maîtres. On sait bien que les vrais opposants se sont fait liquider, feu Lounes Matoub était un vrai opposant.

  6. Le RCD est sur la voie de la dissolution car trop laïque pour continuer sa course. Le FFS déjà « perverti » donc il n’est plus dans l’opposition. L’emprisonnement « abusive » de Karim Tabou n’est qu’une préparation de l’opinion publique, surtout non kabyle, pour l’accepter comme futur leadership de la Kabylie. Karim Tabou est trop Algérois pour être Kabyle. Sa femme voilée en dit long sur ses positions « islamistes ». Rappelez-vous son éjection du FFS du temps d’Ait Ahmed et les « Alla hou akbar Karim Tabou » du Hirak. Pratiquement, il n’y aura plus d’opposants sérieux pour le pouvoir sauf les…indépendantistes kabyles. Pour cela, la France s’en chargera. Elle le fera comme elle l’a déjà fait pour Mecili et … les autres. Dans tout cela, le grain de sable, ce sera les kabyles qui n’ont pas encore dit leur dernier mot.

  7. Karim Tabbou est un islamiste en costume, un nostalgique de l’époque Boumediene. Il n’y a qu’à voir de qu’elle façon sa femme est obligée de s’habiller. C’est un fervent arabo-islamiste.

    • Nadir doit savoir que la symbologie est tout: le pays a eu un drapeau déssiné par Messali- un islamiste en odeur Ottoman, l’hymne est écrit par un Egyptien la langue arabe est importée du Caire par les agents de Nasser.
      Saadi a cohabité de fait dans le parloir islamiste. Parloir où l’islam est la vraie loi constitutionnelle. Des décennies durant il avait été la chaine de transmission de l’arabislamisme. Il aimait exhiber sa maitrise de la langue arabe, un signe politique et pédagogique qui signifiat la voie fatale est faire avec l’arabisation. Le fronton du RCD a toujours été arabisant au plus admtra en deuxième position voire 3 eme la langue amazigh.
      Disons le clairement: à partir du moment où vous vous plaisez dans le drapeau étoilé et lune islamique avec ,vous vous placez dans la Oumma. La meme symbologie est retrouvée chez les marocains et tunisiens et bien d’autres pays- aumoins pour une monarchie islamique de droit divin il n y a pas à redire, mais une république où la Kabylie n’a jamais été que laique? Donc c’est clair.
      Qui adhère à ce monde de signes arabislamiques se met de fait en anti-Kabylisme. Mettre la mosquée au dessus de la laicité aussi. Donc ni ait ahmed ni Tabou ne sont laics. Choisir son camp est impératif. Des demie-camps sur le champ de bataille cela voudra dire etre ennemi des deux camps. Le non choix de Saadi est celui du système algérien où l’autocensure est élevée à devoir moral.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici