Rebrab reçu par le porte-parole du gouvernement algérien !

10
Issad Rebrab

KABYLIE (TAMURT) – Le patron du plus grand Groupe agro-alimentaire en Algérie et milliardaire Issad Rebrab, également propriétaire du journal « Liberté », a été reçu hier par Ammar Belhimer, ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement algérien. Le représentant du pouvoir algérien a accueilli Rebrab dans son bureau à Alger.

L’agence de presse officielle APS (Algérie Presse Service) a donné l’information juste après la fin de la rencontre ainsi que tous les médias proches du pouvoir algérien comme les chaines de télévision Ennahar TV, Echourrouk et El Hayat entre autres. L’homme d’Affaires et Président directeur général de Cevital a rencontré le ministre en question au siège du ministère de la Communication. « Les deux parties ont abordé longuement les voies et moyens de la relance économique nationale, à travers le Plan du Gouvernement visant à encourager les entreprises économiques et à répondre aux exigences du marché national, en favorisant les exportations et en réduisant le volume des importations, au vu de la situation actuelle que vit le pays », a précisé le ministère de la Communication qui a rendu public un communiqué pour évoquer cette rencontre. Le communiqué du ministère de la Communication a indiqué que les « discussions ont porté également sur la situation des hommes d’affaires en Algérie et l’examen des mécanismes de leur contribution au renforcement et à l’amélioration de la situation socio-économique ».

Il y a quelques jours, Ammar Belhimer a adressé un sévère avertissent au quotidien « Liberté », propriété de Rebrab, qui a pondu un article dans lequel ce journal dénonçait avec virulence la mauvaise gestion de la crise du coronavirus par le pouvoir. Plusieurs journalistes et personnalités ont exprimé leur solidarité avec « Liberté » après la sortie de Ammar Belhimer. Mais les concernés ont été surpris de constater que le journal « Liberté » n’a réservé aucune ligne à leur pétition et à leur réaction de solidarité. « Liberté » n’a publié aucune réaction pour répondre aux intimidations du porte-parole du gouvernement.

Moins d’une semaine plus tard, Rebrab est reçu par Belhimer à Alger. Rebrab et Belhimer ont affiché une totale satisfaction de la tenue de ce rendez-vous entre deux hommes qui semblaient être des adversaires voire des ennemis quelques heures auparavant.

Tarik Haddouche

10 COMMENTAIRES

  1. Saison 2019/2020 : L’Algérie a acheté 95 000 tonnes de blé anglais
    R. E.
    19 juillet 2020 à 9 h 03 min
    558

    L’Algérie a figuré comme principale destination pour les ventes de blé anglais en mai dernier.

    Avec 32 000 tonnes de blé achetées par l’Algérie en mai, les ventes cumulées de blé du Royaume Uni à destination du plus grand pays d’Afrique pour la saison 2019-2020 (débutant le 1er juillet 2019 à ce jour) ont atteint 95 000 tonnes. Même si ce taux est minime par rapport aux niveaux d’achats algériens auprès d’autres fournisseurs européens, notamment français, il représente tout de même un niveau appréciable du côté britannique qui a enregistré une hausse de 44 759 tonnes de ses exportations de blé au mois de mai dernier ayant atteint une totalité de 95 000 tonnes grâce notamment à la commande algérienne. Cette dernière est classée première destination au cours de ce mois, suivie par les Pays-Bas avec 14 169 tonnes.

  2. Pourquoi les Kabyles se contentent ils toujours d’être les faiseurs de rois en Algérie ? confinés dans le rôle d’arbitrage d’un clan ou d’un autre et subissant la déchéance du maître le cas échéant. Décidément les leçons de l’Histoire semblent ne servir que quelques incorruptibles qui ont la mémoire longue mais celle du tube digestif semble désespérément courte.

  3. Personne ne doit faire confiance au pouvoir mafieux et assassin arabo islamique algérien ? Pour un Kabyle quelconque discuter avec un clan revient à s’exposer comme cible pour un autre clan, c’est servir de pion dans leur échiquier. Aujourd »hui on est Rebrab demain on sera Ouyahia, aujourd’hui on vous fait miroiter l’or du monde, demain c’est le cachot humide. Aujourd’hui c’est un clan qui tient le pouvoir, demain c’est un autre clan. On se joue des Kabyles comme des osselets.

  4. C’est l’éternel recommencement du régime qui voudrait nous vendre sa nouvelle doublure comme  » rivoulussion »! Du Hihak( il faut piocher au fin fond de L’ arabisme pour y trouver ce  » nom/destin »)!Le roitelet est nu comme un ver, Après l’import/mport le voilà siphonner 500.milliards $ et un jour ou l’ autre il devrait nous dire qui est l’ associé innommable. La continuité du coup d’État de 62 est reconduite. Le peuple Amazigh ne s’ attendait rien du régime le reste est entre islamisme et émigration.

  5. Les importations des denrées même les plus courantes comme le blé que l’Algérie ne produit même plus, est à la base du vaste système de corruption généralisé, de blanchiment d’argent, de rétrocommissions, et de détournement des fonds publics, qui ont fait s’effondrer l’économie et ruiner le pays par la caste dirigeante mafieuse, qui aujourd’hui cherche à se maintenir coûte que coûte au pouvoir, en livrant quelques coupables « boucs émissaires » dont elle cherchait à se débarrasser. Tebboune incarne la pérennité de ce système archaïque, arabo-islamique, tyrannique et corrompu.

    • L’Algerie a produit 3.9 millions de tonnes de blé en 2019, c’est juste pour info, histoire d’arrêter d’écrire des âneries.

      • @Syd
        Et vous allez aussi nous affirmer que l’Algérie est autosuffisante grâce à son agriculture (inexistante), qu’elle n’a nulle besoin de recourir aux importations, et qu’elle est aussi un pays exportateur de denrées agricoles? No comment.

        • je donne des chiffres qui sont vérifiables, contrairement à vous, je n’entre pas dans le jeux du dénigrement qui consiste à écrire des âneries, vous affirmez des choses sans arguments, sans rien, répondez par des arguments des faits ou taisez vous, ça vous évitera de me faire dire ce que je n’ai pas dit.

          • SYD Outre que primo personne n’a parlé du problème de l’agriculture dans les posts que j’ai lu , secundo il faut donner les chiffres dans leur entier et non s’arrêter uniquement à ceux qui t’intéresse .Si la récolte algérienne de blé a atteint « effectivement » un record historique en 2018 avec plus de 3,9 millions de tonnes , la consommation nationale du pays s’élève à plus de 10 millions de tonnes*, rendant le pays structurellement dépendant aux importations et plaçant l’Algérie comme le 3ème importateur MONDIAL de blé. Donc en bref l’Algérie importe 61% de son blé.Pas de quoi pavoiser ?
            * Sources Q Mathieu Mars 2019 / Chambre d’agriculture de France

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici